C’est une tradition chez nous, on raccompagne les visiteurs jusqu’à l’ascenseur et Chupenn appuie lui-même sur le zéro. (ne vous y rompez pas, c’est un signe d’hospitalité, d’ailleurs, souvent, on accueille aussi nos visiteurs à la sortie de l’ascenseur). Le matin, c’est Pacs-que-c’est-Lui qui part le premier, et sauf retard dramatique, nous allons en délégationDécouvrir la suite

0
Partager

Ça fait déjà quelques mois qu’on se dit que ce serait pas mal d’investir un peu de temps dans l’appart, pour finir trois bricoles (presque) pas finies, réparer quatre trucs qui coincouillent mais dont on s’accommode, virer quelques M3 superflus, (re)voir enfin les derniers mètres du balcon qui servent de dépotoir et faire un inventaireDécouvrir la suite

0
Partager

Wendoï fait des bisous. Sur commande. « Wendoï, tu me fais un bisou? » Elle s’approche la bouche grande ouverte. Pas de Smaak, ni de bisous qui claquent, Wendoï fait des bisous tout mouillés et très appuyés. Wendoï s’applique, faire des bisous demande de la concentration. Wendoï fait des bisous et on adore tous !  

0
Partager

Ici, on est Spiderman. Intégralement. On mange Spiderman, on court Spiderman, on dort Spiderman. Quand je dis « on », je pense surtout à Chupenn. Mais cette fièvre arachnéenne (ne faites pas la moue, j’ai vérifié dans le dictionnaire) a tendance à contaminer toute la famille. Pour ma part, je suis d’abord très reconnaissante à Spiderman deDécouvrir la suite

0
Partager