5 semaines après la rentrée!

Rentrée 2013. Le jour J s’était bien passé. Le lendemain Chupenn ne voulait pas aller à l’école au motif qu’il y était déjà allé la veille.

Désormais, j’attends donc quatre bonnes semaines avant de considérer que nous sommes sortis d’affaire concernant la rentrée. Nous sommes le 5 octobre, je me lance. Si demain il ne veut pas y aller, ce sera de votre faute.

en quatre mot :

 Chupenn est un grand.

Chupenn est le plus petit, en taille et en age de la classe de grande section, mais, pas de doute, il est un grand de grande section.

Cette année, Chupenn raconte enfin par le menu tout ce qu’il a fait à l’école. On sait tout. Dans quel ordre les Grenouilles ont été appelés au tableau, si après c’était les Papillons ou les Coccinelles. Qui est « chef de rang » et aussi sur quels critères la maîtresse a donné le cahier de suivi. Un retournement total. Notre émerveillement a duré deux bonnes semaines. Là, maintenant, quand commence la litanie « j’ai dit au-revoir à Maman, j’ai posé mon étiquette, je suis allé joué à la ferme… » et qu’on sait qu’on va se faire la journée en grande section quart d’heure par quart d’heure, on est assez tentés de dire « Chupenn, finis d’abord ton assiette » (c’est moche,on se lasse de tout).

Chupenn prend un air docte pour nous faire réciter l’alphabet. Nous interroge sur ses chansons et fait les gros yeux quand on se trompe dans les couplets. Il a déclaré avoir appris tout seul a compter jusqu’à 100. Je ne sais pas si je préfère trente-dix,  quatorze-un (41), ou le MILLE! qu’il hurle après 99…

Cette année, Chupenn semble avoir enregistré la totalité des prénoms de la classe en quelques semaines( contre zéro les années précédentes). Prénoms systématiquement précédé d’un article. Le Arthur, le Prosper. « Maîtresse a assis le Arthur pour le gronder ». Maintenant que vous le dites, c’est vrai, il n’y a pas d’article à « maîtresse ».

Il y a peu d’enfants de la classe de l’année dernière, mais dès le premier jour, il s’est fait un ami et une copine. (Nuance).

Chupenn dit « purée » et d’autre mots qui commencent par p et finissent par !

Chez les grands, le pied, c’est qu’il n’y a plus couchette. Il y a « temps calme »; C’est beaucoup mieux. Mais rassurez-vous, on a quand même une bête noire. C’est le « périscolaire long ». « pourquoijedoisalleraupériscolairelongpourquoijedoisalleraupériscolairelongpourquoijedoisalleraupériscolairelong? ».

Cette année Chupenn a décidé de ne plus être fou. Il a décidé après un long entretien avec lui-même dont on a eu un fidèle compte-rendu que je ne saurais retranscrire ici. Mais, j’ai vérifié auprès de la maîtresse (l’admiration béate n’excluant pas le contrôle), et ça à l’air de tenir la route;

Cela dit, Chupenn est passé des « Grenouilles » aux « Coccinelles ». Et est resté évasif sur la raison…

J’enquête, et j’vous dit.

Chupenn chez les grands

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

One comment

  1. Le Rire des Anges
    25 octobre 2015 a 5 h 22 min

    Ha ha! Ça me fait rire, Fripouille fait pareil, il compte 2…4… Et il crie (ou dit toujours beaucoup plus fort) 10!

    J’espère que ça se passe bien?!

Un petit commentaire et je suis au paradis!