Cette terroriste d’allergie à la noix…

Dans cette fin d’année décidément intense on a aussi fait connaissance avec une nouvelle compagne de notre quotidien : l’allergie de Chupenn. Depuis le 18 décembre, c’est officiel, tests cutanés à l’appui : Chupenn est allergique aux noisettes, noix et noix de Pécan.

Depuis longtemps (toujours?) Chupenn n’aime pas la noisette, il dit que ça le pique. Moi non plus j’aime pas la noisette qui me file assez vite des aphtes (poésie du soir, bonsoir). Cela dit ça ne m’empêche pas de manger du Nutella (ils sont trop fort chez Ferre*o). Pendant les vacances de la Toussaint, Chupenn a mangé plusieurs fois des gâteaux contenant des noisettes sans se plaindre, alors que moi, j’étais gênée (mais je les ais mangé quand même, hein, les gatô, fo pas gâcher). Du coup, je m’étais fait la réflexion que, le concernant, c’était certainement en train de passer…

Et puis coup sur coup, fin novembre, Chupenn a été pris deux fois de malaise, crampes au ventre, vomissements et urticaire géant (nous avons un débat en cours avec Pacs-que-c’est-Lui pour savoir si cet urticaire était ou non accompagné de gonflement, je vous précise tout ça dès qu’on a tranché). La première fois ça s’est passé à l’école, la deuxième fois à l’arbre de noël de ma boîte. On a mis en peu de temps à réagir, ma première idée étant qu’il avait mangé trop de chocolat, mais après on faisait pas les fiers. Surtout quand j’ai tendu un corps de stylo Bic à Pacs-que-c’est-Lui « au cas où sa gorge gonfle » pendant que je me mettais au volant. Le pic du malaise était 1h30 après l’ingestion et une demi heure plus tard c’était fini. On n’est même pas allés aux urgences.

On a tout de suite pensé aux fruits à coque et on a fait le lien avec le premier épisode, quand l’école nous a appelé pour des symptômes similaires. On a regardé le menu de la cantine : salade d’endives aux noix.

L’allergologue a confirmé que si Chupenn n’était pas en danger vital lors des deux dernières crises, les réactions peuvent tout à fait s’aggraver jusqu’à l’œdème de Quinke voire le choc anaphylactique. Nous sommes donc les heureux propriétaires de deux stylos d’adrénaline, d’une magnifique carte de sujet allergique et de toute en batterie de médoc dits « de confort » (cortisone, anti-histaminiques….). Ça fait un peu drôle quand même. Dans 15% des cas, l’allergie peut aussi disparaître.

On n’en sait pas beaucoup plus, l’allergologue n’étant pas du genre causant. (Remarquez comme les études de médecine sont bien faites : pour les étudiants qui se rendent compte au bout de 6 ans qu’ils peuvent pas encadrer les patients, il suffit du bûcher un peu l’internat, ils deviennent spécialistes, et ils n’ont plus besoin ni d’être aimables ni pédagogues ni d’écrire dans le carnet de santé, c’est formidable)(Cela dit 12 ans d’étude pour faire des tests cutanés toute la journée, je comprends qu’on puisse être aigri sur les bords.).

Depuis on apprivoise cette nouvelle donne. L’allergie alimentaire c’est un peu comme la menace terroriste. Ça nécessite une attention de tous les jours, c’est contraignant, tout ça pour se prémunir d’un danger la plupart du temps inexistant. Sauf que les conséquences pouvant potentiellement être dramatiques, on ne peut surtout pas faire comme si ça n’existait pas… et on peut pas non plus se pourrir la vie et lui pourrir la vie.

Depuis quelques semaines on lit toutes les étiquettes et on surveille tout. (c’est trop super, les produits industriels, tout est marqué dessus!!!) Pourtant, lundi dernier Chupenn a mangé des Chocapic à la noisette. Dans nos Chocapic, il n’y a pas de noisettes, dans ceux de Caramella, il y a de la noisette. Pas de bol. On a dégainé que les médicaments de confort, heureusement.

La prochaine fois je vous parlerai de la rentrée de Chupenn et de son coming-out en tant qu’allergique alimentaire… (allergie à  la noix et la deuxième cause de décès en milieu scolaire après… l’allergie à l’arachide…)chupenn

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 comments on “Cette terroriste d’allergie à la noix…

  1. Audrey
    5 janvier 2016 a 8 h 47 min

    Ou làlà, pas très sympat cet épisode.
    Je sais que dans certains cas, la kinésiologie peut faire passer les allergies (je connais quelqu’un qui a fait son mémoire dessus et qui est installée à Marseille : http://kinesiologue-marseille.com/les-raisons-de-consulter/ voir allergies). Sinon une diplomée (je crois) de mon école de Kinésio est basée sur Lyon. Si ça t’intéresse je cherche ses coordonnées.
    A bon entendeur salut !

    Et bon courage pour le plan vigi noix…

    • Johanna
      5 janvier 2016 a 22 h 53 min

      Merci! Ca ne m’étonne pas… certaines pistes de recherches évoquent une origine psycho somatique pour les allergies… Pour le moment, je voudrais un peu fiche la paix à Chupenn avec ca, on lui en a rabattu les oreilles ces temps-ci… mais dans quelques mois, why not! bises

Un petit commentaire et je suis au paradis!