18 mois de toi

Lundi, Perluette a eu  18 mois. Beaucoup et tant à la fois. J’ai relu mon petit carnet où j’essaie d’emprisonner le temps qui s’enfuit. Voici une perle pour chacun de tes 18 mois, ma Perluette.

0 mois, 0 jour, quelques heures.

Il fait très chaud dans la chambre. Je voudrais ouvrir la fenêtre mais j’ai peur que la rumeur du feu d’artifice ne te réveille. Tu es née en fin de journée, un 14 juillet. Et ce n’est pas ça le plus incroyable.
Nouveau-ne-quelques-jours-dort

♥1 mois.

Ton frère et ta sœur sont en vacances. Ils manquent terriblement à mon cœur plein d’hormones. Et toi, tu pleures. Beaucoup. Comme ton frère. Mais je suis devenue une maman aguerrie. Je dis « RGO » au médecin. Elle dit ok. Je suis entendue, tu seras soulagée.

♥2 mois

C’est la rentrée, la première, pour ta sœur. Un soir tu me regardes très intensément et tu fonds en larmes d’émotion. Je ne l’oublierai jamais.

♥3 mois.

Tu ne tètes plus la nuit, mais tu dors, verticale dans les bras d’un parent. Tu souris. De ce « sourire-réponse » comme disent les médecins. Et moi, je suis émerveillée par cet échange muet. Il y a des émotions qui ne s’amenuisent pas avec le nombre d’enfants.

♥4 mois.

Tes yeux bleus. On a beau secouer l’arbre généalogique un peu fort, il n’y a pas grand monde dont tu aurais pu hériter de ce bleu profond.

♥5 mois.

Mon congé mat finit bientôt. Tu sembles accepter les biberons. Tu manges quelques purées. Tu sais maintenant t’endormir seule en journée. Et tu dors à plat. Check, check, check et check. Les fêtes de fin d’année sont là pour nous faire oublier que le décompte est enclenché.  Ça y est, on est en 2018, tu n’es plus un perdreau de l’année.

♥6 mois.

Je me sens vide, physiquement vide de t’avoir laissée pour cette première matinée chez nounou. J’ai deux heures devant moi. Deux heures de temps libre, ce qui n’arrivera presque jamais. Ma tête crie « profite », mon ventre n’a envie de rien. J’ai totalement confiance en toi et en elle. J’ai envie de reprendre le travail mais je réalise que physiquement, tu fais encore partie de moi.

♥7 mois.

Vacances au ski. Grosse logistique.Je suis seule avec mes deux filles, vous êtes toutes les deux équipées. Son cours démarre dans 1/2 heures, on est bien. Punaise, avec toi dans le porte-bébé et tout mon attirail, impossible de nouer mes chaussures. Je pèse le pour et le contre, et je pars lacets défaits. Tant pis.

♥8 mois.

Mes retours à la maison sont triomphants. On dirait que tu attends cette tétée avec tout le bonheur du monde. Tu refuses les biberons depuis  janvier et tu n’as donc « bu » que des yaourts et du lait maternel gélifié depuis le matin. T’allaiter encore est un bonheur inattendu (mais je déteste tirer mon lait dans les vestiaires du boulot, comme une camée).

♥9 mois.

Fête de famille : tu fais le bébé-modèle. Tu passes de bras en bras, tu souris à tout le monde et tu applaudis à tout rompre. Ton frère et ta sœur ne sont pas en reste. Au quotidien, on en bave un peu, mais ce jour-là, on aurait passé haut la main le casting pour la pub de Ricoré.

♥10 mois.

Tu fonces à quatre pattes, tu renvoies le ballon, tu dors dans ta chambre. Tu grandis. Mais je me souviens avec émotion de cette tétée du soir où tu t’es endormie lourdement dans mes bras, comme quand tu étais un nourrisson. Je n’oublies pas non plus ce 24 avril matin où tu es tombée de la table à langer.

♥11 mois.

Je dis « Perluette » et tu réponds « Maman ». C’est mon premier « maman » et je crois que c’était la semaine de mon anniversaire. Faire tes nuits aussi, c’est un beau cadeau. Finalement, c’est toi qui les auras faites le plus tôt.

♥12 mois.

Il fait très chaud sous le soleil de la Crête. Hier tu as eu 1 an, et dans quelques heures « on » sera champion du monde. On a trouvé une magnifique pelouse à l’ombre pour que tu crapahutes. Il y a bien ce grand panneau « interdit » explicite mais tes mimiques et ta bouille pleine de terre ne nous attirent que des sourires.

♥13 mois.

Ca fait quelques jours que tu n’as pas tété. Ce matin-là, je te propose le sein et tu éclates d’un rire joyeux comme si c’était le truc le plus incongru qu’il soit.
Nan, mais, franchement, je suis trop grande maintenant.

♥14 mois.

Tu marches, mais tu n’as pas l’air encore au courant : il faut que tu aies quelque chose dans les mains. Les mains vides, tu te laisses tomber par-terre comme une poupée de chiffon. J’ai l’impression que tu fais considérablement plus de bêtises que les deux autres réunis.

♥15 mois.

Depuis que tu es un bipède, tu veux être traitée comme les deux autres spécimen de la famille. Tu amènes ta chaise haute dans la cuisine quand Wendoï est perchée sur la sienne pour faire un gâteau. Tu vas chercher tes chaussures quand tu sens que la sortie à la piscine se prépare…

♥16 mois.

Bébé grasse mat. Le week-end tu te lèves à 10 heures. 10 heures, soit 14 heures de sommeil consécutifs. Heureusement qu’on a eu les deux autres avant, sinon, on serait devenus totalement infréquentables dans le genre « c’est-pourtant-pas-compliqué-d’élever-des-enfants, b%$**^!

♥17 mois.

Peur panique d’aller te coucher. Peur du noir? On a l’impression d’avoir tout essayé, rien ne fonctionne, si ce n’est de… dormir avec toi. Mmmmm…

♥18 mois.

18 mois c’est peut-être un peu tôt pour ton entrée dans le terrible two… mais je crois qu’on y est quand même.  Et quelle joie dans tes yeux quand on a fêté ta bougie et demi (les mi-versaires, chez nous, c’est sacré). Tu as eu la petite voiture que tu avais repéré dans mon stock (fouineuse!) et le cadeau le plus original qui soit : un peigne à pou (mais un beau, hein, acier inoxydable et tout et tout…)!
♥         ♥
Savoir si ces 18 mois ont été courts ou longs, serait un débat sans fin. Comme savoir si tu leur ressembles, ou si tu es foncièrement différente. Comme savoir si c’est plus facile ou plus difficile, d’être la troisième.
Peu importe, tu es une si belle histoire.
Bon mi-versaire, ma Perluette.
18-mois-etapes-developpement-bebe-souvenirs
Rendez-vous sur Hellocoton !

11 comments on “18 mois de toi

  1. Phenomene2maud
    17 janvier 2019 a 7 h 07 min

    Que de jolis souvenirs, j’aime beaucoup ce post

  2. Soa
    17 janvier 2019 a 8 h 06 min

    Comme ton article me rappellent des souvenirs ! Toutes les premières fois, les premières séparations, les premiers doutes, les premières victoires … C’est magnifique et effrayant à la fois, mais comme le temps passe vite !

  3. CéciliAcidulée
    17 janvier 2019 a 8 h 55 min

    Je suis fan de ton billet récap. Tu m’as rappelée les premiers sourires de ma Louloutte lorsqu’elle m’attendait dans son lit #BonheurEnBarre
    Joyeux moiniversaire à ta puce !

  4. ColombesMum
    17 janvier 2019 a 9 h 14 min

    Quel beau portrait récap….c’est magnifique d’avoir su mettre ces mots tous les mois sur son évolution !

  5. Mam'Weena
    17 janvier 2019 a 9 h 53 min

    J’adorele commentaire du 9ème mois
    Allez, j’y crois, nous aussi on pourra se la jouer famille ricoré dans quelques mois

  6. Dinette et Paillettes
    17 janvier 2019 a 10 h 12 min

    C’est une chouette idée ces anecdotes mois par mois ! Et les grasses mat’ jusqu’à 10h !! OMG j’en rêve !!

  7. 3 enfants en 3ans
    17 janvier 2019 a 14 h 37 min

    Quel tendre et beau billet, merci pour cette magnifique récap’.
    Joyeux non anniversaire… vous êtes doués pour les jours fériés chez toi (comme chez moi, peut être qu’il y a un gène pour cela ?)
    Et les peignes à poux c’est trop beau !

  8. julycocoon
    17 janvier 2019 a 16 h 07 min

    Tellement émouvant…

  9. Entrelescailloux
    19 janvier 2019 a 7 h 26 min

    J’adore ce genre d’article mélange de fierté et de nostalgie

  10. Le Rire des Anges
    20 janvier 2019 a 13 h 28 min

    Un très joli billet, un beau mi anniversaire à ta perluette!

Un petit commentaire et je suis au paradis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.