Il y a un peu plus de sept ans de cela, son arrivée a été le plus gros bouleversement de ma vie. Je ne m’y attendais pas. Je ne m’y attends toujours pas, Chupenn prend le contre-pied de toutes mes intuitions. Cela crée une distance faite d’inquiétude et d’admiration. Je suis à la fois persuadéeDécouvrir la suite

0
Partager

L’allaitement ne m’est jamais apparu comme quelque chose de facile ou d’évident. Mais nous en somme à 9 mois d’allaitement. Doucement, on est passé d’un « Tu l’allaites? » à tendance admirative à un « Tu l’allaites encore? » option regard dubitatif. Bref, je crois que pour # lesgens, on est bel et bien dans un allaitement long. RienDécouvrir la suite

0
Partager

Quand le mois d’avril est arrivé, j’ai eu un moment de doute. Mais punaise, qu’est ce qu’on a bien pu faire en mars? -Le fait de se coller à la recap de mars le 10 avril peut jouer, note- En définitive, on a fait plein de trucs en mars. Pas (encore) des trucs exceptionnels maisDécouvrir la suite

0
Partager
,

Ces nuits blanches. Il faut les avoir connues pour savoir. Cette pesanteur qui suit les nuits sans sommeil. Quand le bébé nous réveille 10, 20 fois jusqu’à ce que la nuit ne soit plus qu’une succession de somnolences. Ces semaines sans sommeil. Ces nuits où l’on dort tout habillé pour ne pas ajouter à laDécouvrir la suite

1
Partager

Prémonitoire. Le 1er février était un jour enfant malade. Roseole.40°c. Enfant n°3. Le 28 février était un jour sous antibios. Radio poumons face. Normale, la radio. Enfant n°3 également. Entretemps c’était mieux. Point Bescherelle. On dit « Deux cheval » ! parce que « chevaux » c’est quand il y en a beaucoup. 2, c’est pas beaucoup. Le pointDécouvrir la suite

0
Partager