,

Quand on allait au Franprix de Meudon avec mamie, ses copines, qui portaient comme elle un capuchon en plastique noué sous le menton, me pinçaient les joues en s’extasiant devant mon teint. Et mamie répondait que j’étais « celle de la montagne ». Traduction: sa petite fille élevée en plein air, élevée en plein Gers , enDécouvrir la suite

0
Partager

On m’avait dit, sacrebleu, l’arrivée du 3ème, tu vas la sentir passer. -Ok, sacrebleu, c’est pas le premier mot qui m’est venu à l’esprit- Ben. Oui. Perluette a 2 mois et on est toujours « dans le mal » Définition : « être dans le mal »: État légèrement schizophrène oscillant violemment entre la profonde désespérance et la nonDécouvrir la suite

0
Partager
,

J’ai 38 ans aujourd’hui. Facile, voyez-vous en ce moment le temps est suspendu. Et pourtant, un peu comme quand on est au sommet du grand 8, on sait que l’accélération est imminente…   Fin juin, j’adore cette période de l’année, je suis très contente d’y être née. J’ai le souvenirs de plein de goûters d’anniversaireDécouvrir la suite

0
Partager

Ça y est, je suis en congé mat. Il y a dix jours, je faisais encore mes  quasi 10 heures par jour au boulot, mes presque 40 kilomètres dans les bouchons lyonnais. J’ai mis l’alarme tous les soirs parce que j’étais toujours la dernière à partir. Et tous les soirs je me disais que demain,Découvrir la suite

0
Partager

Ce soir, malgré les microbes, l’heure du coucher (un peu) dépassée, et le brouillard givrant (autre spécialité lyonnaise hivernale), on a allumé nos photophores et illuminé les fenêtres donnant sur la rue. Les enfants se sont rhabillés par-dessus les pyjamas, et on a fait un mini-tour du quartier pour admirer les illuminations des voisins. LeDécouvrir la suite

0
Partager