Ce que bloguer m’a apporté…

Il y a deux ans, peut-être jour pour jour que j’ouvrai la première page de ce blog.

Nous passions nos vacances au même endroit qu’aujourd’hui, et beaucoup de choses remontent à la surface. Je me souviens avoir trouvé le nom du blog sur l’A7, en allant chez l’osthéo remettre de l’ordre dans mes vertèbres.

Wendoï n’avait pas deux mois. Je voulais en garder la trace. Finalement, je ne relis jamais les anciens posts, le blog, c’est le média de l’immédiat. Mais bloguer m’a apporté beaucoup d’autres choses…

 

Bloguer, mon moment à moi.

J’écris souvent le soir, tard, quand la deuxième journée est finie après 22 h, 22 h 30. Le temps de l’écriture, dans 80% des cas je le prends sur mon temps de sommeil. Il n’y a pas 36 activités qui me plaisent suffisamment pour que je les préfère au sommeil. Et il n’y en a qu’une qui me plaise ET qui est réalisable n’importe quand et n’importe où.

Bloguer, c’est une activité nomade dans le temps et l’espace, idéal pour concilier tout et le reste.

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé écrire. Et j’ai toujours écrit. Un journal, des nouvelles. J’aimais inventer des histoires à dormir debout. J’étais beaucoup moins douée pour les dissertations et le maniement des idées. Pour le blog, je parle de moi, des enfants, de la famille, de notre quotidien. C’est un peu différent.

 

Bloguer pour prendre du recul

Dans cette configuration-là, écrire, c’est pour moi le temps du recul. En cherchant les mots, je cherche le pourquoi. Bref, le blog joint au plaisir de l’écriture une autre de mes passions de longues dates, l’échafaudage de théories plus ou moins foireuses.

Je trouve la vie plus belle quand elle est mise en perceptive. C’est encore mieux quand on a une bonne copine pour le faire, une tasse de tisane (ou un verre de mojito) à la main, mais à défaut, j’ai mon blog. Il me rend la vie plus belle.

Ou plus drôle. Rigoler des petites contrariétés du quotidien, c’est plus facile quand on fait un pas de coté.

 

Bloguer pour découvrir

Et puis, bloguer, c’est écrire pour les autres, pour être lue.  Sur la forme, d’abord, il faut que ce soit compréhensible. Pour le blog, J’ai (un peu) amélioré mon orthographe chancelante. J’ai enfin compris que le participe passé des verbes du 2ème groupe, c’est –i. pas -is ni -it (coucou Maman). J’ai révisé les règles de la ponctuation des dialogues et pris un abonnement sur Bonpatron. Bref, j’ai progressé.

Exprimer précisément mes idées m’est devenu plus facile,  je le sens surtout quand j’écris dans un autre contexte, professionnel ou perso-administratif. Les mots viennent mieux.

 

A travers le blogging, je me suis intéressée à de nouveaux sujets. J’ai l’air un peu moins tarte au boulot quand un flux XML foire.  Mes photos sont plus jolies (enfin je trouve) et certaines fonctions de Photoshop n’ont plus de secret pour moi. Je sais (un peu) comment fonctionne un site WordPress, une balise et Google front, ce qu’est une photo bruitée, surexposée.

 

S’exposer…

Et puis, sur le fond, il y a la question centrale, le fait de se dévoiler, d’exposer au grand jour notre vie. En réalité, ce n’est pas vraiment notre vie. Ce n’est pas non plus du roman mais ce sont des morceaux choisis. C’est la partie que j’accepte d’émerger de l’iceberg. Comme sur les photos, où les visages ne sont pas reconnaissables, comme avec les pseudos, je nous préserve dans le texte. Mais je ne vise à non plus à présenter notre quotidien comme un modèle de perfection, le nom du blog est là pour me le rappeler. J’espère que ces précautions sont suffisantes. Je l’espère vraiment.

 

Au final, il n’y a jamais de trolls sur ce blog. Au contraire, j’ai plutôt l’impression d’une bienveillance supplémentaire accordée à nos enfants, de la part de ceux qui nous « suivent ». Spécialement, la famille et les amis un peu éloignés, du moins géographiquement. Parfois, on me dit :

« On a l’impression de bien les connaître ! ».

 

Je compte sur mon blog pour garder le contact avec ceux qui comptent.

 

La blogosphère…

Et puis il y a… vous, les lecteurs. A vous qui commentez parfois, ce qui me fait toujours très plaisir. Il y a les amies bloggeuses, les inconnues que je connais si bien. Celles pour qui je m’inquiète quand les posts se font rares. Celles dont je connais les failles, qui m’émeuvent ou me font rire. Celles qui m’inspirent. Celles que j’admire pour leur plume, leur audace ou leur mode de vie. Il y a deux ans, j’étais déjà une lectrice de blog, je suis maintenant une grosse lectrice de blog. Une fanatique d’Hellocoton. La blogo, du pire ou du meilleur. J’ai l’impression qu’elle un peu à comprendre notre monde un peu fou … (ce Pacs-que-c’est-Lui qui croyait m’apprendre l’existence de Pokémon Go …)

Même si je me sens un peu en marge de la blogo, qu’il n’y aura jamais de billets sponso sur ce blog, et que franchement, organiser le traditionnel concours pour les deux ans du blog me barbe, chères lectrices (et lecteurs, aussi peut-être), à cette occasion, du fond du cœur et du haut de mes deux ans de blog, je vous adresse un énorme

 

Merci

 

J’espère continuer encore longtemps cette petite aventure…

Johanna-blogue

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

5 comments on “Ce que bloguer m’a apporté…

  1. maman délire
    27 juillet 2016 a 11 h 12 min

    Je me retrouve vraiment beaucoup dans ce que tu écris ! j’aurai pu quasiment écrire la même chose ! je ne blogue que depuis 3 mois, mais j’ai les mêmes sensations. Prendre du recul sur ce qu’on vit, faire de belles rencontres dans la blogo…. Et puis j’aime beaucoup le visuel de ton blog. Il est beau ! bon du coup je suis obligée de m’abonner.. 🙂

  2. Maman-Tout-Terrain
    1 août 2016 a 11 h 27 min

    Je retrouve bien tes ecrits, dans la facon dont tu parles de ton plaisir de bloguer… J’aime lire tes billets, si doux et tendres quand tu parles des tiens. J’aime la simplicite et la tendresse avec laquelle tu racontes les petits riens de votre quotidien… et tu fais de tres belles photos! Bref, bon anniversaire de blog! Il me plait beaucoup!

    • Johanna
      1 août 2016 a 12 h 16 min

      Merci ! Pour ma part j’admire tellement votre mode de vie tout terrain et votre energie que je me regale de te lire !

  3. Kimie
    10 août 2016 a 14 h 05 min

    Ah mince, moi qui venais lire cet article uniquement pour participer au concours des 2 ans !

    Sans rire, je me retrouve complètement dans ce que tu dis, même si en ce moment je blogue très peu. Par manque de temps, et l’impression aussi de ne plus me retrouver dans la blogosphère actuelle. Il y a tellement de blogs de mamans que je me sens complètement perdue dans le lot, du coup je me demande si j’ai vraiment encore des lecteurs… :-/

    • Johanna
      11 août 2016 a 5 h 49 min

      Pas de concours mais tuas gagné la palme du commentaire qui fait sourire. J’espère que le plaisir de bloguer te reviendra. C’est sur que le plaisir d’être lue c’est un peu l’autre effet kisscool du plaisir d’écrire… Bises

Un petit commentaire et je suis au paradis!