Ce RGO qui prend toute la place

Perluette est un bébé qu’on ne couche pas. Perluette doit rester verticale dans nos bras. On dort depuis plus d’un mois dans un fauteuil, à tour de rôle. Au petit matin, on la pose sur un échafaudage de coussins qui forme un angle de 30°. Perluette, on ne la laisse jamais seule. Empilement trop instable. Trop peur de la fausse route. 


Perluette est un bébé énormément portée. 

Perluette est un bébé choyée. 

Perluette est un bébé RGO. 


Son RGO est majoritairement externe. 



On a renoncé à passer la serpillière sur tous les vomitos. J’ai renoncé à porter des vêtements non tâchés. Je me surprends parfois à essuyer un bavoir avec un sopalin, pour qu’il reste « presque propre » un peu plus longtemps. 




Perluette pleure plusieurs fois par jour de douleur. Perluette jette parfois violemment sa tête en arrière. Perluette est parfois tellement raide de douleur que la vie familiale s’arrête en attendant la fin de la crise. Parfois Chupenn pleure parce que Perluette pleure. Parfois Wendoï dit que ça lui casse les oreilles. Et les parents énervés répondent qu’on y peut rien. 




Perluette s’est habituée au goût du Gaviscon tellement elle en a bouffé. 




Perluette sent le lait caillé et parfois… le vinaigre. Perluette est un bébékipu et la bonne odeur de bébé ça manque à maman. 


Perluette est un bébé RGO et il prend tellement de place que parfois j’ai l’impression que ça la définit entièrement. Que le RGO explique tout. 

Je sais pourtant qu’il n’y a pas que les bébés RGO qui ont des mauvaises journées, qui ont besoin d’être portés beaucoup. Mais quand Perluette a besoin d’être portée beaucoup, je me dis que le reflux empire. 




Je n’ai vu passer ni les pics de croissance ne les pleurs de décharge. Ils ont pourtant dû se produire. Mais on les a sûrement expliqués autrement, on les a sûrement mis sur le dos de ce foutu RGO. 



Perluette est un bébé qui sourit tout le temps. Et quand elle ne sourit pas, on en déduit qu’elle est concentrée sur son oesophage. Ou alors, elle sourit pas tout le temps. 




Bref, le RGO prend beaucoup de place. 




Vu les circonstances, je trouve qu’on gère plutôt super bien – c’est le moment autosatisfaction du post- et on est aidés par deux miracles – je me pince chaque matin pour être sûre que c’est bien réel-

1) Perluette ne mange plus la nuit
2) cet allaitement est « comme dans les livres », facile, intuitif, naturel. 




Depuis quelques jours, on est passé à la vitesse supérieure en matière de traitement. L’inexium modifie l’acidité de l’estomac, là où le gaviscon n’avait qu’un effet mécanique.
Il paraît que c’est parfois magique.
Du coup on en attend beaucoup.
Suite au prochain épisode.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • 0

    Overall Score

  • Vote des lecteurs0 Votes

Vous aimerez peut-être

44 comments on “Ce RGO qui prend toute la place

  1. Le Rire des Anges
    18 octobre 2017 a 7 h 01 min

    Saloperie de RGO, ça modifie toute la vie de famille, vivement que ça se termine!
    Bon courage et des bisous anti-RGO, si seulement…

    • Johanna
      18 octobre 2017 a 15 h 17 min

      Merci! Et oui… toi aussi tu es passée par là! Merci pour les bisous anti-rgo ( ça a sûrement plus d’effet que certains trucs que j’ai essayé! )