et hop! en vacances…

 

Contre toute attente, on a récupéré le monospace la veille des vacances. Mon « expérience client » chez Peugeot mériterait vraiment qu’on y revienne, (tous ces post-it qui s’envolent et ces parking trop grands, notamment), mais je sens tous mes projets de lettre au service client de Peugeot fondre au soleil de l’été (comme celle de tant d’autres, du lait 1er age de chez Nes*é à l’assureur de Pacs-que-c’est-Lui. C’est à se demander si tous les clients chiants de la terre n’écrivent pas qu’à MOI). Je ne retiens désormais que l’issue favorable de cet épisode. Partir en vacances en monospace quand on s’est (moralement) préparé à faire les bagages pour partir en Clio donne l’agréable impression d’être surclassé en business class pour toute la durée des vacances. Un goût d’open bar en matière de bagages.

Moyennent quoi, j’ai pris deux poussettes (c’est tactique), un ventilateur (oui), et vingt-huit tenues pour Wendoï qui ne mettra plus jamais du 12 – 18 mois été de toute sa vie alors c’est maintenant ou jamais toutes ces délicieuses robes de popeline, bloomer et chapeau assortis je t’assure mon chéri. (Moi aussi j’ignorai le terme de Bloomer jusqu’à la semaine dernière…)

Cela dit les bagages, c’est pas la meilleure partie des vacances. Disons que c’est le dernier effort avant le réconfort.  Faire les bagages pour déposer ensuite celles que l’on a sous les yeux. Un moment stratégique et casse-pied avec les enfants (les trois) surexcités par le départ, et la fatigue de toute l’année qui me tombe sans prévenir sur les épaules.

 *

*     *

J’avais glissé deux rouleaux de PQ dans les bagages, que deux. Aussi quand Pacs-que-c’est-Lui,  a dit :

« tu as -même- pensé à prendre du PQ ! »,

j’ai entendu :

« c’est-ce-que tu appelles prendre du PQ ? »

Ambiance.

chupenn wendoï a lunetteRES

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit commentaire et je suis au paradis!