J’ai accompagné la sortie d’école!

Dans quelques semaines maintenant, la maternelle sera finie pour Chupenn. Je n’en reviens pas. Et je me maudis ces 7 jours qui nous ont manqués pour faire de Chupenn un bébé 2011. Mais, bon, c’est comme ça, alors que mes copines de grossesse sont encore des mamans-de-moyenne-section, c’est à dire qu’elle se prélassent à la moitié de l’école maternelle, nous, on a déjà notre certificat de radiation.Bref, pour cette raison-là,  je voulais absolument accompagner au moins une fois la sortie de l’école.

Pour la vraie sortie, celle avec le car, les pic-niques, les vaches et les chèvres, c’était foutu, car, ce jour-là, j’avais moi aussi sortie, avec TGV de 6H34 et réunion en haut d’une tour de la Défense. Mais, il y a eu du rab’ cette année, et vendredi, la classe de Chupenn partait pour une après-midi nature dans un parc à  l’autre bout de la ville.

Je crois que j’ai répété à la maîtresse tous les matins de cette semaine que j’étais libre pour accompagner la sortie. La maîtresse, ça la faisait rigoler et Chupenn, lui, était aux anges. Quand on a 5 ans, c’est la méga-promo d’avoir sa mère qui accompagne la sortie. Il faudra que je me rappelle de cet épisode, quand il voudra que je le dépose à l’angle de la rue du collège pour ne pas que ses copains me voient.

Vendredi donc, à 13h30, dans la cour de l’école, moi et mon sac à dos rempli de paquets de kleenex, d’eau, de gobelets et de crème solaire, avons donc pris la tête des « coccinelles ». 6 gamins dont Chupenn, avec une étiquette verte autour du cou, qui se disputaient pour me donner la main, voulaient connaître mon prénom et « à quel étage » j’habite (public de petits citadins, donc). Autant vous dire, qu’avec mon 10ème étage, j’ai gagné leur admiration pour les 4 heures à venir.

J’ai flippé parce que dans les coccinelles, il y avait le fameux Adam, celui dont Chupenn dit depuis 3 ans qu’il est le plus fort de l’école, et qui est une terreur avérée. Mais, celui-là aussi, il voulait me donner la main. A 13h30, il avait déjà faim. Mais il a été calme toute l’après-midi, ce petit Koubiac (coucou les +35 ans qui aimaient le club Dorothée!) de la cour de récrée.

On a pris le bus puis le tramway. Les coccinelles et moi, on a été les plus forts parce qu’on était le seul groupe a avoir trouvé des places assises pour tout le monde. (On est entré dans le bus par la porte de derrière, celle où il y a un gros sens interdit). Trop la classe, les coccinelles. Dans le bus, on a papoté, avec les coccinelles. A 5-6 ans, les gamins, ça raconte toute la vie de leur famille, (elles doivent se marrer les instits). Bref, après que je sois devenu incollable sur la vie sur 3 générations de Lisa (qui est l’amoureuse de Ethan, bien qu’Ethan, lui, soit amoureux de Julia ), Nadia (qui a une petite sœur et aussi une grande sœur ce qui fait qu’elle est l’enfant du milieu, qui habite au 6ème à gauche de l’ascenseur), Adam (qui a faim et qui a des protège-tibias pour jouer au foot et qui a faim), Lohane (qui s’extasie de la proximité de son prénom avec le mien, et qui habite au 0 mais qui a une petite cour), et Emma (qui a chaud et qui veut elle aussi me raconter sa vie mais au creux de l’oreille, donc j’ai rien compris), nous sommes arrivés à destination.

Là, j’étais au taquet pour ce qui est de reconnaître mes coccinelles entre mille, et je leur demandais en les appelant par leurs prénoms (sans me tromper) de rester groupés. L’instit m’a dit de me détendre, que les enfants allaient un peu jouer librement dans le champ, avant qu’on aille à l’activité. Ah? D’accord. 

Il faisait 30°C au soleil, les enfants étaient en nage, et on n’avait que 3 bouteilles d’eau. Là, j’ai fait un tabac, avec mes gobelets en plastique (50, j’en avais prévu). La maîtresse dit que « la Maman de Chupenn est merveilleuse », et Chupenn m’a regardé avec les yeux de l’amour.

L’activité consistait à faire un sifflet avec une patate et un bout de carotte en utilisant une chignole et un opinel. Très simple à encadrer, comme activité. J’ai le plaisir de vous informer que j’ai rendu les coccinelles avec l’intégralité de leurs doigts et que j’en suis pas peu fière. Il n’est pas exclu que j’ai perdu un peu d’acuité auditive parce que leurs sifflets marchaient super bien. Surtout celui du petit Koubiac, qui a un sacré coffre. Mon merveilleux enfant à moi, que c’est moi qui l’ai fait, il voulait pas siffler dans son sifflet parce que si on siffle trop, ça ne marche plus et qu’il voulait absolument le montrer à sa sœur.

Après, j’ai failli paumer le petit Koubiac. Un premier bus est arrivé, mais on a décidé de prendre le suivant et là, plus de petit Koubiac. Et fait, il était à 50cm derrière moi. Cette trouille. Le bus est arrivé. Après avoir compté le nombre de dents tombées, qui bougent et qui bougent pas de toutes mes coccinelles, on est rentrés à l’école.

J’ai repris mon Chupenn et on est rentrés à la maison. Après, je sais pas, je me suis endormie à 19h et j’ai rouvert les yeux à 21h45. Pacs-que-c’est-Lui était hilare. Il pense que les coccinelles m’ont crevé. Alors que pas du tout.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit commentaire et je suis au paradis!