le jeu de la famille [notre invention]

– « Chupenn?

– Oui!

– Maman?

– Oui!

– Papa?

– Oui?

(attention, le point culminant arrive)

– La famille?

– OOOOUUUIIIIII! »

 

C’est notre jeu. C’est nous qui l’avons inventé, et je me souviens très précisément dans quelles circonstances : Chupenn avait 21 mois et déjà près de 4 heures de voiture dans les pattes. La tension montait. Alors on a commencé à faire l’appel. 5 kilomètres plus tard, Chupenn maîtrisait parfaitement le jeu et relançait sans cesse.

Il restait 150 kilomètres, on roulait à 130 à l’heure (si, si) et un tour de jeu dure 15 secondes, nous avons donc hurlé 276.9 fois « la famille…OOOOOUIIIIIII ».

Et on est arrivé à l’anniversaire de Papi Bordeaux avec les oreilles qui sifflent.

Autant vous dire qu’au bout de 276,9 répétitions, le jeu était profondément ancré dans la mémoire à long terme de Chupenn (la nôtre aussi). 4 ans plus tard, on y joue toujours, de préférence à table ou en voiture. Et systématiquement, à la fin, les parents lèvent le drapeau blanc, au bord de la crise de nerf.

La méga-éclate, c’est quand on a des invités. L’appel dure trois plombes et tout le monde est invité à hurler de concert quand on appelle « la famille ». On n’a pas la notion de famille exclusive, ici.

 

En 4 ans, Chupenn a grandi, Wendoï est arrivée puis elle a grandi aussi, et chaque période a eu sa variante de jeu:

  • Il y a eu la période du « non » de Chupenn, évidemment il hurlait « nooooon!!!! » avec l’air rebelle d’un ado pré-pubère.
  • Pendant qu’on attendait Wendoï, il y avait une place pour elle dans l’appel :

– « le bébé ? »

et là, un parent répondait, sans bouger les lèvres, un petit « oui » étouffé qui faisait s’écrouler Chupenn de rire.

 

En ce moment, il y a un engouement nouveau pour le jeu, c’est Wendoï qui  le réclame. Mais Chupenn lui emboîte d’autant plus facilement le pas que, dans notre configuration familiale, on a des opportunités d’enfer. Ainsi, après les nominations individuelles, on a :

– « Les enfants?

– oui!

– les parents?

– oui!

– les filles?

– ouiiiiiiiiiiii!

(très aigu)

– les garçons?

– Ouaaaaaais!! »

(voix de ténors).

 

 

J’en viens à l’anecdote qui m’a donné l’idée de ce post (oui, l’introduction est terminée, vous êtes au bout de vos peines, courage) :

Un soir où on avait passé les 3/4 du repas à s’interpeller, je fais remarquer à Chupenn qu’on n’a pas de question où on répond  que tous les deux (et symétriquement, où Wendoï répond avec Papa seulement). Chupenn se lève comme un diable du lit où j’avais réussi à le mettre et hurle  :

– « Ceux qui ont la peau qui bronze pas?

j’étais un peu interloquée, mais j’ai gueulé avec lui :

– Ooooouuuuuiiiiiiii! »

 

Voilà, voilà. Je ne laisserai personne dire que je n’ai pas un point commun évident avec mon fils.

img_20160528_183954.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

2 comments on “le jeu de la famille [notre invention]

  1. MumChérie
    19 novembre 2016 a 8 h 44 min

    Très mignons ces petits rituels ! Bon week-end !

    • Johanna Lara
      22 novembre 2016 a 21 h 30 min

      merci!

Un petit commentaire et je suis au paradis!