Le bon air…

Apprendre à nager à des bout de bois dans la fontaine jusqu’à avoir les doigts frigorifiés par l’eau.

La voir jouer avec mes petits poney d’époque.

L’écouter réciter Pierre et le Loup avec ses passés simples approximatifs. Jouer successivement le rôle du loup, du canard et du chat autour de la terrasse.

fontaine wendoi copie 1200

Se prendre un méga coup de soleil sur le nez, et se souvenir que je ne suis plus complètement d’ici. Calculer que dans quelques mois j’aurai davantage vécu ailleurs qu’ici.

Faire crapahuter Wendoï jusqu’au village et la découvrir endurante.

L’aider à grimper aux arbres, puis, le retrouver perché sur la boîte aux lettres, et ne pas parvenir à le gronder tellement je rigole.

Se réjouir des flaques d’eau car Wendoï se veut mettre que ses bottes et rentrer précipitamment à la maison parce que Wendoï s’est assise dedans.

Les laisser vivre dehors, et repenser à cette campagne de pub américaine incitant les enfants américains à passer à l’extérieur davantage que leurs 7 minutes par jour.

Faire grève de télé.

Lui proposer une mini-rando, rencontrer deux marmottes et voir ses yeux émerveillés de découvrir le village d’en haut.

chupenn sommet 1200

Avoir le générique de la pub Herta dans la tête (version 80’s) en regardant les enfants courir dans la montagne.

Faire quelques heures de route, passer du printemps à l’été. Redécouvrir la lumière de la Provence.

Les entendre chanter « c’est le jour 1! » (Voilà, voilà, je chante Herta, ils chantent Louane, les générations passent, rien ne s’arrange).

Voir les enfants entourés de trois appareils photos 1/4 d’heure après notre arrivée.

Sentir l’herbe fraîchement coupée, regarder les bourgeons vert tendre, humer les premiers brins de lilas. Et bousiller les premiers moustiques.

M’entendre dans les récriminations que Wendoï fait au chat :

« Non non non non non! ».

wendoi-chat-1200

Revoir une vieille copine, et faire rouler nos poussettes pleines de bébés sur ces mêmes bords de mer où l’on se confiait nos secrets et nos rêves de minettes de 20 ans.

Les laisser, se dire que ça va être long, et suivre leurs aventure par MMS interposés (merci Flo).

Admirer l’adaptabilité de Wendoï qui s’endort sans broncher dans 4 maisons différente en une semaine.

Découvrir enfin ce lac de Paladru et y refaire le monde avec une copine (si toi aussi tu aimes Le goût des autres, eh ben, il n’y a aucun paysan de l’an 1000, là-bas).

Les retrouver,  se dire que c’est passé trop vite, et admirer tous les progrès faits en quelques jours.

Faire une sieste avec Chupenn dans les bras. (coucou Œdipe). Et se réveiller pour constater que le chat aussi nous a rejoins.

Dessiner avec Chupenn.

Laisser le mistral souffler les bulles de savon.

Ecrire une carte postale aux copains qui reprennent le chemin de l’école, parce que nous, on prolonge d’une semaine encore…

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

3 comments on “Le bon air…

  1. Le Rire des Anges
    26 avril 2016 a 19 h 32 min

    Hannnn tu es venue au Lac de Paladru??!! Mais tu étais à côté de chez moaaahhh!!!
    T’aurais pu prévenir quand même! 😉

    • Johanna
      2 mai 2016 a 10 h 13 min

      Alors il viennent de là ces magnifiques levers de soleil que tu nosus poste sur IG ! Très beau coin !

Un petit commentaire et je suis au paradis!