le temps du CP, le temps des souvenirs

Ça y est, mon grand Chupenn, tu rentres au CP. Est-ce que le temps est passé vite? Parfois tu me parais si petit, et parfois, je ne me souviens même plus comment c’était sans toi… le CP…

Le CP, c’est le début des souvenirs. Et c’est si important, que ça vaut bien de voler un titre à Pagnol.

Les souvenirs d’avant le CP, ce sont quelques images un peu floues, sans contexte. Comme des îlots, des sensations, des impressions et peu de contenu. J’ai aussi d’autres souvenirs, plus lointains, mais qui ne m’appartiennent pas complètement parce que ce sont des scènes que l’on m’a racontées, vues par un œil extérieur. Des souvenirs par procuration.

Le CP, c’est le début de l’ère des souvenirs denses, et personnels. C’est le début de l’histoire…

 

 

Je me souviens de ma première journée au CP. Comme toi, j’entrais dans une nouvelle école, où je ne connaissais personne. Je me souviens de mon cartable bleu et rouge.

Je me souviens de mon premier coup de foudre amical, des grands yeux verts de cette Céline que je recherche encore sur les réseaux sociaux et qui, du premier jour du CP au dernier jour du CM2, fut ma meilleure amie. 

Je me souviens qu’au moment d’écrire pour la première fois dans mon premier cahier à petites lignes, il m’avait paru tellement impossible d’aligner les lettres entre les tout-petits interlignes que j’avais écrit en gros, entre les carreaux.

Je me souviens que j’enrageais d’être reléguée au fond de la classe parce que j’étais déjà une grande gigue..

Je me souviens avoir eu hyper mal aux fesses. C’est si dur, de rester assis toute la journée. Peut-être qu’en 2016, le mobilier scolaire s’est un peu amélioré.

Je me souviens qu’au CP, les enfants deviennent cruels. Peut-être l’étaient ils avant, mais je ne m’en souviens pas. Au CP, les normes font leur apparition. Qu’être « gros », « roux » ou pire, « bébé » devient moins descriptif et plus discriminatoire. Je me souviens que dans une classe de CP, chacun a sa place dans une hiérarchie bien précise.

Je me souviens de ma fierté de n’avoir presque que des A. Le CP, c’est le premier pas dans notre société hyper-compétitive.

Quelques mois après, je me souviens du premier livre sans image que j’ai lu, seule. Je ne me souviens plus de l’histoire, seule la couverture, en lettres roses et bleues me revient vaguement. Mais surtout, je me souviens de l’émotion ressentie en comprenant par moi-même une histoire à travers les mots.

chupenn dort

 

Je ne sais pas si tu garderas encore ta spontanéité naïve, toi qui ne sembles pas connaître la crainte du rejet par l’autre. Cette certitude avec laquelle tu t’es couché hier soir, sûr que, le lendemain, tu auras plein de copains.

Je ne sais pas si tu seras dans le camp des opprimés, en tout cas, je veillerai à ce que tu ne sois pas dans celui des oppresseurs. J’espère que tu prendras ta place, et j’espère surtout qu’elle te conviendra.

Je ne sais pas comment tu vas réagir à la compétition scolaire, toi qui a tant de mal à ne pas gagner…

J’espère que tu es assez mûr, que tu seras assez dur, que tu ne le deviendras pas trop. J’aurais peut-être dû te dire que le Père Noël, c’est les parents… Mais je t’ai expliqué tout à l’heure, pour le cahier à petites lignes, qu’il faut écrire dans l’interligne,  – oui, moi aussi ça me paraissait impossible -… Bref, j’ai fait de mon mieux, je voudrais que tu ne trébuches pas aux mêmes endroits que moi.

Au CP, tu vas prendre quelques coups, ceux qui font grandir. Ceux que je ne pourrai pas parer. Mais, désormais, tes souvenirs d’appartiendront, et te façonneront. La vie et les expériences vont prendre leur sens, celui que tu leur donneras. Je ne serai pas très loin.

Je te souhaite de découvrir la passion de la lecture, ce bonheur que personne ne pourra te prendre.

Je te souhaite de découvrir l’amitié intense, forte, de connaître ses hauts et ses bas.

Je te souhaite avant tout, d’être aussi heureux à l’école que j’ai pu l’être.

Je te souhaite de construire ta belle histoire. Bonne rentrée à l’élémentaire, Chupenn.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

5 comments on “le temps du CP, le temps des souvenirs

  1. Quatre enfants
    1 septembre 2016 a 11 h 49 min

    J’adore ce texte !
    CP pour la mienne aussi, tes mots me touchent forcement.

    • Johanna
      1 septembre 2016 a 12 h 04 min

      Merci ! moi qui adore ce que tu écris, ca me touche. Et bonne rentrée à ton millésime 2010 à toi!

  2. Alexe D.
    1 septembre 2016 a 12 h 17 min

    J’en ai presque la larme à l’oeil. Tu déconne Jo !

  3. Sabrina
    2 septembre 2016 a 18 h 49 min

    Oui chaque etape est un monde a decouvrir et des milliers de questio s pour les parentw. Dans tout les cas jelui souhaite une bonne année scolaire.

    • Johanna
      3 septembre 2016 a 8 h 41 min

      Merci ! Les parents se posent certainement plus de questions que les enfants !

Un petit commentaire et je suis au paradis!