Le troisième jour

Les enfants m’ont manqué, comme toujours, mais le déménagement a dilaté le temps et creusé d’autant leur absence. Les trois premiers jours passés ici, l’ont été sans les enfants, et ont largement suffit pour que l’on soit convaincu par la maison. Il ne manquait plus que les loulous le soient aussi…

Les seuls cartons intégralement déballés sont ceux des enfants, leurs jeux, leurs lampes, leur déco. Les enfants seront tous les deux dans la même chambre, mais ils ont une salle de jeux qui fait l’équivalent de notre ancien salon

Pour rien au monde je n’aurai voulu rater le moment de leur arrivée. Je rêvais de voir leurs grands yeux écarquillés.

On le tente ou pas cet ultime aller-retour à Brico-Dép*t ?

Ils sont arrivés, un peu plus halés que ce qu’on ne les avait laissés. Ils ont été contents mais un peu sonnés de tant de découvertes après le long trajet. Et puis on s’est tapé les 24h de tests règlementaires, des caprices à tour de bras, certainement pour être sûrs qu’on les aime toujours ou que les règles ici sont bien toujours les mêmes. Le temps aussi de rattraper un peu de sommeil.

Et petit à petit la magie a opéré. Comme souvent, la temporalité des grands et des petits n’est pas la même. J’imaginais leur joie associée au moment de la découverte, mais c’est au bout de quelques jours qu’on a vu leurs yeux briller de plaisir. Ils se sont approprié les lieux doucement.

 

Le troisième jour, le temps s’est mis au très chaud, on a sorti les bassines d’eau, le tuyau d’arrosage et Wendoï a plongé la tête la première dans l’eau fraîche avec le sourire jusqu’aux oreilles.

eclat-de-rire-wendoï

Les parties de cache-cache ont pris une autre dimension, même les adultes découvrent le plaisir de se chercher dans tant de pièces… Wendoï n’en revenait pas qu’on puisse aussi se laver les mains « en bas ». « En bas », « en haut », nouveaux concepts totalement maitrisés par mademoiselle.

On apprend à s’organiser autour de cet escalier qui résiste à l’installation de barrières. Déjà deux modèles testés puis ramené chez Cast*mais Chupenn est très content d’avoir un escalier, comme Peter Parker aka Spiderman.

Chupenn m’a aidé à coller des gommettes sur toutes les clés, en mode « chasse au trésor », histoire de découvrir tous les recoins de la maison.

clés-gommettes

 

Wendoï, a attendu le troisième jour pour courir sur la terrasse, avec ses éternelles poussettes de poupées.. On a enlevé les couches, essuyé quelques pipi par terre et terrassé en quelques heures le vilain érythème qui la faisait hurler. Elle était vraisemblablement très contente d’être à son aise.

Le trampoline, un peu dédaigné au début est devenu sa seconde maison à mesure qu’il a pris de l’assurance pour sauter.

trampoline-Chupenn

Le troisième soir aussi ils sont ressortis en pyjama pour jouer une dernière fois dans le jardin et profiter du frais avant de dormir.

jouer-en-pyj-dehors-chupenn

Depuis, on prend des cris de joies plein les oreilles et des sourires étincelants plein les yeux…Et on est sûrs que cette maison est désormais la nôtre. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

10 comments on “Le troisième jour

  1. Audrey
    19 juillet 2016 a 10 h 19 min

    Profitez bien !

    • Johanna
      19 juillet 2016 a 13 h 13 min

      Compte sur nous !!!!!!

    • Johanna
      21 juillet 2016 a 7 h 13 min

      Compte sur nous on profite à fond !

  2. Maman-Tout-Terrain
    21 juillet 2016 a 3 h 21 min

    Quelle belle installation et que de jolis moments avec les enfants!
    Sortir en pyjama dans le jardin est tout a fait symbolique de cette nouvelle vie, je trouve!!! Il y a derriere a ce petit gout de transgression qui me rappelle des episodes similaires de mon enfance 🙂
    Un bel ete a vous dans vos nouveaux murs!

    • Johanna
      21 juillet 2016 a 7 h 13 min

      Oui c’est chouette ! Un peu comme de passer du 35ème etage a Shanghai à une maison thaïlandaise !

      • Maman-Tout-Terrain
        21 juillet 2016 a 8 h 33 min

        Je ne sais pas si vous aurez la meme impression, mais nous nous sommes deshabitués des « grandes villes » a une vitesse folle! Aujourd hui, passer une journee a Bangkok ou Paris nous semble vraiment desagreable, entre la pollution et la circulation! Mais j’imagine que les « plaisirs » evolueront aussi avec l’age des enfants…

        • Johanna
          21 juillet 2016 a 11 h 34 min

          Il faut dire que Bangkok ca se pose là, comme grande ville ! Notre grande ville à nous c’est Lyon… Mais je pense que tu as raison, on va prendre goût au calme !

  3. Alexe D.
    21 juillet 2016 a 12 h 09 min

    Waaaaaaaaouuuh 🙂
    De mon côté je compte les jours et tu me donnes un avant gout de ce qui nous attend.
    Sauf que heuuu… tu ne parles pas de parquets à poser, de cuisine à déposer, de papiers peints à décoller, de peintures puis de la nouvelle cuisine à poser…. 😀
    Tiens au passage, est ce que monsieur saurait poser du parquet et serait détenteur d’une scie circulaire ? :p

    • Johanna
      21 juillet 2016 a 14 h 10 min

      Ah la scie circulaire : notre premier achat d’une longue série chez brico dep*t !!! Mais on est un peu loin pour vousla prêter !!

      • Alexe
        21 juillet 2016 a 19 h 09 min

        Tout de suite les grands mots !!! Je tape notre future nouvelle adresse, votre village, réponse de Google : 24 min !! Tu te sens peut être loin de la ville, mais pas si loin de nous 😉
        Mais j’entends aussi que vous allez bosser un peu vous aussi si vous vous équipés d’un tel instrument, me voilà quelques peu rassurée =)

Un petit commentaire et je suis au paradis!