L’effet Whaou

Quand tu as pondu ton premier enfant, à peine un pied posé hors de la maternité, la terre entière, le sourire au bord des lèvres, te demande sans cesse :

– « et c’est pour quand le deuxième? ».

Bon, ben quand tu viens d’emménager, c’est pareil (sauf que tu dors mieux la nuit), tout le monde te demande :

– « Alors, les cartons, c’est bon, tout déballé? »

Alors, je vous tue tout de suite le suspense : il reste des cartons.

Il faut savoir que les cartons de la fin, ce sont les plus teigneux. Comme quoi, Darwin, ça s’applique à tout, même aux cartons de déménagement. A la fin, il reste le carton qui a su s’adapter à son écosystème. Il a fait plusieurs pièces, généralement, le carton de la fin. Parce qu’à l’intérieur, c’est soit : (cas n°1) plein de trucs qui non soit rien à voir les uns avec les autres (scie à métaux + chaussures de marche + rideau + tapis de bain), soit (cas n°2) plein de trucs que tu ne voudrais pas avoir. Mais que tu ne veux pas jeter quand même, hein, ce truc vert de 40cm de haut pour les inhalations.

Hein, si on a une sinusite, en 2018, qui passe pas avec l’autre inhalateur, le jaune, celui qu’on a déjà rangé. C’est soit des trucs que tu cherches depuis 3 semaines (ça y est, j’ai retrouvé les serviettes de plage!!!! si si si!), ce qui nous ramène au cas, n°1, le carton fait à l’arrache alors que les déménageurs sont déjà dans l’ascenseur, soit, un carton qui t’a pas manqué du tout (cf ma tête à l’ouverture du 8ème carton « jeux de société »), ce qui nous ramène au cas n°2.

Et donc là-dessus, Pacs-que-c’est-Lui (en vacances avec les enfants, moi au boulot avec les cartons – petit résumé pour celles qui ne suivent pas), me demande :

« – Alors, les cartons, il en reste? »

Ce qui, à bien y réfléchir fait quand même une différence avec l’attente du deuxième enfant. Normalement, pour le deuxième, la seule personne qui ne te le demande pas, c’est ton mec.

Donc, là, je lui confie, avec la penaucité (ce mot existe, merci) qui pend du téléphone, l’échec cuisant de mon plan d’action « termine tes cartons » imprudemment annoncé il y a 8 jours, au bord de la piscine, un mojito à la main (ceci explique cela). Pour ma défense, j’ai renoncé à les tuer tous (les cartons), le soir où j’en ai découvert 6 dans le garage. Les cartons, ça me fait bizarrement exactement le contraire de Pokémon go. Allez comprendre.

« -Il en reste ?

– il en reste.

-beaucoup?

– …

-Ah pas d’effet Whaou cette année, alors… »

définition : effet Whaou : n.masc. Exclamation de joie, de surprise et de contentement poussé par un individu soit de sexe masculin, soit de moins de six ans (soit les deux) devant la transformation spectaculaire de notre chez nous. Succède à une période maternellement consacrée à trier, (jeter) ranger, laver, pendant que la partie masculine et/ou de moins de six ans se la coule douce au bord d’une piscine. Synonyme proche : effet Damidot (les couettes et le rechampissage en moins, le « et-vous-avez-pas-intérêt-à-tout-déranger, en plus »).

chupenn whaou

J’aime les challenge, ils auront leur effet Whaou, millésime 2016. Me v’la ti pas (on habite à la campagne, maintenant, il faut que je m’intègre) en train de concocter un effet whaou de derrière les fagots : A défaut de tout ranger, je vais faire la pièce principale. Et là, je tombe sur un carton « cas n°2 » à pas piquer des vers. Ustensiles de cuisine.

Tourne vire, y’a pas ça rentre pas. Sauf si, par un savant jeu de glissement,on libère un tiroir. Celui dans lequel nous avions mis les clés (et les télécommandes, il y en a 8)(véridique). Donc, je suis partie chez Ik*a acheter un meuble pour l’entrée (effet Whaou ou pas effet Whaou?). J’adore aller chez Ik*a. J’adore acheter des meubles chez Ik*a et j’adore monter les meubles de chez Ik*a. D’habitude c’est Pacs-que-c’est-Lui qui monte les meubles. Je me suis souvenue pourquoi. Monter les meubles de Ik*a me « prend plus de temps que la moyenne » #sitoiaussituaimesleslitotes. (mais pourquoi le tiroir bloque? parce que à la 22ème étape j’ai mis la petite vis à l’envers…) Mais j’aime quand même.

Dans les paquets Ik*a, t’as tout. Sauf le marteau, et les chevilles molly et deux toutes petites vis de rien du tout (que pour la petite histoire j’ai monté AUSSI à l’envers #visiondanslespace #fille).

La dernière fois que quelqu’un a bricolé dans cette maison (coucou tata Bey), elle a tout racheté, scie y compris, tellement il paraissait improbable de retrouver quoi que ce soit dans notre bric-à-brac. Mais là on est samedi soir, week-end du 15 août, je suis donc condamnée à retrouver marteau+vis dans notre stock.

J’ai donc commencé par ranger les outils. Puis les vis. C’est comme ça que je me suis retrouvée à croupetons sur la terrasse à ranger les vis comme ils font chez Cass*grain avec les haricots.

vis cassgrain

Occupation, convenons-en assez éloignée du plan initial de défaire les cartons. Et assez peu « effet Whaou ».

 » – Whaou, chérie, t’as rangé les vis façon Cassegrain! »

Bref. Une fois tout cela rentré dans l’ordre, j’ai rangé et nettoyé. Et compris deux choses essentielles :

  1. si on fait le « ménage du printemps » au printemps et pas en été, c’est possiblement parce qu’il fait pas 40°C au printemps. Température, qui a néanmoins l’avantage de faire sécher le sol très vide (dommage qu’il soit aussitôt détrempé par ma sueur).
  2. on m’avait dit « une maison demande beaucoup d’entretien ». Ben, c’est vrai. Et, même si, je suis émerveillée de la discrétion de nos nouveaux colloc (aka, les bestioles au premier rang desquelles, les araignées) versus nos anciens colloc (les voisins du dessus), même si mon délire néo-campagnard ascendant pseudo-bouddhiste, j’ai fait un génocide.

Moyennant quoi, après avoir peiné sur l’A7, dont la couleur vermillon a tenu toutes ses promesses en ce jour, ils ont eu leur effet Whaou.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

7 comments on “L’effet Whaou

  1. Louna
    16 août 2016 a 10 h 25 min

    Ahahaha ! Merci pour cet article hilarant !
    Et bravo pour l’effet Wahou millésime 2016 !

    • Johanna
      16 août 2016 a 10 h 58 min

      Merci ! Contente de t’avoir fait rigoler ! J’aurais bien mis le resultat mais j’ai pas la trempe d’une blogeuse déco !

  2. Audrey
    16 août 2016 a 10 h 57 min

    Si ça peut te rassurer, nous on a encore des cartons (même dans la pièce à vivre, si si !!), malgré notre aménagement en 2012… soit 4 ans auparavant.
    Bon courage pour les cartons récalcitrants !

    • Johanna
      16 août 2016 a 11 h 00 min

      Et même dans ceux-là, il y a des trucs qu’on peut pas jeter !

  3. MissTexas
    16 août 2016 a 11 h 46 min

    Merci pour ce bon moment de rigolade ! Vive l’effet Waouh !

    • Johanna
      17 août 2016 a 5 h 52 min

      Merci ! Ca me fait très plaisir de te retrouver ici !

  4. Maman-Tout-Terrain
    18 août 2016 a 15 h 21 min

    Hahaha! C’est tout a fait ca, la malediction du dernier carton! C’est tellement ca!
    Courage pour les derniers… si jamais t’en arrives a bout…
    (Pour notre part, nous avons demenage cinq fois en huit ans, et il y a des cartons qu’on n’ouvre meme plus… ils prennent directement la file pour le demenagement d’apres 😉 )

Un petit commentaire et je suis au paradis!