Reviens, doudou-dada-mimi!

Cher petit poney rose,

Reviens.

St’euplait. J’ai retourné toute la maison, j’ai même envoyé Pacs-que-c’est-Lui fouiller la voiture à 21h à la lueur de son téléphone portable. J’ai demandé à la nounou. Même Chupenn, qui retrouve toujours tout, sèche. Où es-tu?

Reviens.

Tu nous manques. Enfin, tu lui manques. Du coup, à nous aussi, surtout quand elle monte dans les aigus.

Bon, je vais pas te jouer de la flûte, je t’adore pas à la folie. Je te trouve moche. C’est vrai. Nan, c’est vrai, t’es moche. Quand je regarde tous ces mignons nounours, tous ces délicats poupons et ces jolies poupées abandonnées sur l’étagère, admets quand même que tu leur arrives pas à la crinière en matière d’esthétique!

[Après tout, c’est peut-être génétique, moi aussi j’ai eu mon petit poney rose. Cerise, il s’appelait.]

Nan, en fait ce qui me gène, c’est que tu es le quatrième. Doudou. Le quatrième doudou non substituable. Chaque coucher est une longue quête de doudous à travers l’appartement. Le doudou n°1, c’est une turbulette dont Wendoï sniffe les cordons. Il faut surtout pas la laver, sinon, le cordon, il sent trop bon.. On en a bien un second exemplaire de turbulette, mais Wendoï ne se laisse pas prendre, elle veut celle qui pue. L’avantage du doudou n°1 c’est que vu son encombrement, on le perd jamais longtemps.

Le doudou n°2, c’est le mien. Enfin, celui que j’ai choisi. Celui qui était sur le faire-part. C’était sensé être the doudou. J’comprends pas, ça avait si bien marché avec son frère… Exemplaire unique.(erreur de ma part, je le confesse)(mais je suis sur une piste sérieuse, j’ai repéré le fournisseur)

Le doudou n°3, c’est un machin rose fluo qu’on a eu chez Quick dans les années 2000. Signe particulier : 10 cm, rose avec de grandes oreilles violettes et un regard bovin. Exemplaire définitivement unique donc.

Et toi, t’es le doudou n°4. Exemplaire unique.

Voila pourquoi, chez nous, on attaque la recherche des doudous environ 20′ avant le coucher.

Du coup, quand tu as disparu, il y a deux jours, c’était plutôt une bonne nouvelle.

Même pour Chupenn. Parce que le poney bleu que Wendoï lui impose comme doudou – elle le remet systématiquement dans son lit – Chupenn, ça le gonfle. Voilà, c’est dit. Le doudou dada, Chupenn, il adhère pas.

Mais elle a de la suite dans les idées, la Wendoï, ça fait deux jours qu’elle te cherche. On lui a proposé tous les canassons qu’on a dans cette maison : des petits et des grands, des roses et des bleus et même des réalistes, des plastiques et des peluches, mais vraisemblablement aucun d’entre eux ne t’arrivent au garrot.

Heureusement, elle est plutôt de bonne constitution :

Le premier jour, on lui a dit qu’on le cherchait et elle a fini par s’endormir…

Le deuxième jour, elle était morte de rire devant mes mimiques il-est-oùùù?-je-sais-pas-sourcils-levés-paumes-en-l’air. Et c’est passé comme ça.

Mais ce soir, quand elle a arpenté tout l’appartement, en regardant derrière toutes les portes et en prononçant ce que l’histoire retiendra comme étant sa première phrase : il est où doudou dada mimi? Ça m’a brisé le cœur. (Mimi, c’est le surnom qu’elle s’est choisi).

St’euplai reviens. Foutu canasson.

PS : remarque, je suis injuste. Je te dois quand même mon meilleur fou-rire de Noël 2012. Quand le petit Chupenn, unique rejeton MÂLE de son PAPÂ, a déballé avec enthousiasme toute une famille de poney variant du rose bonbon au bleu pétrole avec les barrettes et le sèche-cheveux assorti. Vraisemblablement, le père Noël de la grand-grand’tante avait sous-traité à un lutin mal renseigné. La tronche de Pacs-que-c’est-Lui. J’en rigole encore.

 

Edit  : vous savez quoi? Doudou-dada-mimi est revenu! Ma supplique à marché! Comme d’habitude j’aurai juré avoir déjà cherché à cet endroit-là…

La photo des retrouvailles!

doudou dada wendoï

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

One comment

  1. Tipepere
    18 mars 2016 a 22 h 58 min

    Sale temps pour les doudou !
    Doudou_1 a passé la nuit de vendredi seul dans le froid et aussi une (grande) partie du samedi heureusement la fille de la nounou l’a reconnu en allant chercher le pain (nota : ils preferent le mauvais pain du point chaud chez la nounou)
    Non content de l’avoir semé sur la route le vendredi soir mola a recommencé lundi soir … Heureusement papa l’a retrouvé au troisieme passage dans la rue (ce qui a fait ragé le mari de la nounou qui etait lui aussi parti en quete du precieux)
    Dans ces moments là heureusement nous avons doudou bis et doudou ter a porté de main et je ne vous parle pas de doudou quatro qui profite de l’air marin juste au cas ou 😉 oui bon on en a 4 et je peux vous dire que le lobying est intense parce que les autres pelluche c’est sans filet :p
    Attention mefiance « nounours » commence à sortir regulierement de la chambre mais celui la si on le perd on est nul il est plus grand que notre progeniture ;))

Un petit commentaire et je suis au paradis!