les brèves de novembre (et de décembre un peu…)

Les microbes attaquent de toute part, on est tous ko, alors on va la jouer en mode flemme, à base de brèves du moment.

  • Je commence par la plus improbable… Au milieu de la nuit du 21 novembre (si, si, je m’en rappelle précisément), j’ai été réveillé en sursaut par une douleur autour de la cuisse. Je met ma main et horreur, je sens une bête puis une deuxième douleur au poignet… Je pense à une araignée, j’hurle à Pacs-que-C’est-Lui d’allumer-la-lumière-ya-une-bèèèèèèèète, et on trouve une guèpe passablement groggy dans les draps. On a dû passer la première partie de la nuit avec elle, je pense qu’elle devait être dans un repli de ma chemise nuit. 2 piqûres de guèpe le 21 novembre en pleine nuit : pour improbable, c’est improbable, nan? Ça a réveillé des cauchemars d’enfants chez Pacs-que-c’est-Lui qui m’interdit d’en parler aux enfants et qui donc depuis inspecte scrupuleusement nos lits avant qu’on s’y écroule. Dure, dure, la vie à la campagne.

 

  • Chupenn a brûlé les planches de l’arbre de  Noël de mon entreprise. Il ne se passe pas une journée sans qu’un collègue m’en parle. Il est monté sur scène pour participer à un jeu d’adresse quelconque. Il était à fond dans le jeu, hurlant dès que son équipe gagnait (ou perdait), excité comme une puce, haranguant la foule, riant fort, tapant fort. En plus, il avait comme souvent une bonne tête de moins que les autres …  bref, du grand Chupenn. En vrai, mes collègues ont plutôt l’air de compatir genre « ben dis-donc, ça doit pas être reposant au quotidien, ce gosse ». Moi, je suis très fière de mon comédien de fils.

 

  • Wendoï a fait plein de progrès se déshabille toute seule, met sa veste en mode « école maternelle », c’est à dire en la posant par terre à l’envers. Elle met aussi ses chaussures. Il faut juste avoir le temps… Et comme tous les gosses, elle demande  : « c’est le bon pied? » avant d’enfiler la première chaussure. Et elle re-demande aussi pour la deuxième. On sait jamais, qu’il lui soit poussé deux pieds gauches pendant la nuit…

 

  • Je leur ai trouvé deux sur-pyjama de monstres que j’adore. Pacs-que-c’est-Lui a très peur que j’en commande un pour moi au Père Noël. Si, si ils on font pour adultes. (P.N, si tu me lis, je mesure 1,75m)

mes-gentils-monstres

 

  • Un matin Chupenn m’a demandé si on pouvait vivre plus de 100 jours. Quand j’ai répondu qu’il avait déjà passé plus de 100 jours au CP, ça a illuminé sa journée. Il avait super hâte d’arriver à l’école pour annoncer la bonne nouvelle à tout le monde.

 

  • Wendoï négocie. Pour manger. Elle ne mange pas de soupe. Ou bien une goulée, après avoir passé 20′ au coin. Des légumes, une fois de temps en temps. Du jambon, quand ça lui chante. Bref, les repas s’éternisent et elle nous fatigue. Sauf que début novembre après 3 jours de guerre sans merci pour la faire manger, on s’est rendu compte qu’elle avait une dizaine d’aphtes dans la bouche. Herp-angine, ça s’appelle. Ça nous a assoupli un peu, du coup. Pas elle. Depuis les aphtes sont guéris, et la guerre a repris.

 

  • elle négocie aussi pour ses vêtements. La frontière entre les pyjamas et les habits est assez floue pour elle. Elle a déjà dormi en jupe et collants, mais l’inverse, c’est plus compliqué. On n’est pas sorti de l’auberge.

 

  • Chupenn a inventé un jeu avec ses cartes Pokémon. C’est un genre de bataille ouverte où l’on peut jouer tout le temps sa meilleure carte si on veut. Il adore parce qu’il gagne tout le temps : soit il a la meilleure carte et il la sort à tous les tours de jeux (cas n°1), soit c’est l’adversaire qui a la meilleure carte, et il ose pas la sortir à tous les tours de jeu (cas n°2). Rapidement, l’adversaire en a marre de ce jeu qui s’éternise, plaf, il « perd » la carte la plus forte dans une bataille. Et on en revient au cas n°1.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

6 comments on “les brèves de novembre (et de décembre un peu…)

  1. zenopia
    8 décembre 2016 a 11 h 48 min

    ohhhh j’adore les pyjamas <3

    • Johanna
      8 décembre 2016 a 18 h 20 min

      Hihi ! Ca leur va trop bien.. J’aurai du prendre toutes les tailles pour que ça dure !

  2. maman est occupée
    8 décembre 2016 a 14 h 13 min

    Une guêpe en plein mois de novembre… Y’a plus de saison ma bonne dame !

    • Johanna
      8 décembre 2016 a 18 h 22 min

      Heureusement le venin était moins fort que quand on se fait piquer au printemps. Mais l’effet de surprise était là !

  3. Maman-Tout-Terrain
    9 décembre 2016 a 4 h 03 min

    Il faut inviter Wendoï en Chine! La bas, pas de soucis a se promener dans la rue en pyjama! D’ailleurs, il est tellement chouette son surpyjama que je la comprends bien quelque part…
    Bon courage avec les microbes! J’espere que vous en voyez le bout…

  4. papafamilyblog
    9 décembre 2016 a 8 h 47 min

    Une guêpe c’est ma phobie, j’aurais crier aussi lol.

Un petit commentaire et je suis au paradis!