Les giboulées : le chaud-froid dans le ciel et ailleurs!

Dimanche 18h, grâce au changement d’heure et la température printanière, on a fini en beauté la semaine en faisant des bulles sur la terrasse pendant que Pacs-que-c’est-Lui coupait du bois. (On anticipe pour le prochain hiver, on devient de vrais campagnards).

 

Les petites fleurs poussent, les arbres sont encore en fleur. Ils ont du mérite : jeudi, il a grêlé tellement fort que la route était toute blanche. (C’était le jour que j’avais choisi pour pas mettre de chaussettes). Mais j’avais mes nouvelles chaussures vernies qui font notre bonheur à Wendoï et à moi. Depuis l’épisode de la grêle, elle les porte plus souvent que moi.

 

Lundi et mardi, matin, toujours grâce au changement d’heure, c’était la soupe à la grimace. Option question philosophique :

Mais POURQUOI avec Papa vous vous réveillez toujours tôt quand il y a école?

(Mon chéri, ça fait 6 ans que je me demande pourquoi TU te réveilles toujours tôt quand il n’y a PAS école)

 

Mais dimanche la journée a commencé sur un éclat de rire. Wendoï a débarqué dans notre chambre, toute bougonne :

Il fait zour! Regardez par la fenêtre, il fait zour! il faut se lever!

 

Elle était affamée, parce que la veille, elle nous a gratifié d’une de ces journées-vomito dont elle a le secret.

5 équivalent-lessives. au bas mot. #pourcellesquisavent.

(et la veille on avait un bébé de un mois à la maison).

 

Je confirme que, pour cette grossesse, j’ai un odorat sur-développé. Punaise, c’était raide.

wendoi-bulles

Lundi, premier jour d’une série de trois en mode maman-célib, le centre de loisirs m’a appelé parce que le menton de Chupenn avait besoin d’un point. Il paraît que le pharmacien du village veut jamais donner d’avis dans ce genre de situation. Mais la perceptive de passer les 6 prochaines heures aux urgences m’a rendu très convaincante. Je sais pas si c’est de l’avoir appelé « docteur » ou d’avoir dévalisé la parapharmacie, mais le pharmacien et moi, on a décidé que des strip seraient suffisants. En crème et huiles essentielles, ça revient plus cher qu’une consultation mais à 18:15 on était tous devant un goûter reconstituant et Rox et Rouky.

Par contre, Rox et Rouky, ça m’a fait pleurer.

 

Et puis mercredi matin, avec Wendoï, nous étions les invitées d’honneur de la classe de Chupenn pour assister à son « comité de lecture ». Il a présenté un livre de… Spiderman et a fait l’unanimité. C’est trop drôle la spontanéité d’une classe de 6 ans. Ils sont aussi curieux que mégalo : leurs questions, c’était à se bidonner. J’aurai dû les noter.

 

Sinon, tout va bien. On se reposera plus tard.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

11 comments on “Les giboulées : le chaud-froid dans le ciel et ailleurs!

  1. Maman BCBG
    29 mars 2017 a 10 h 45 min

    Ahahahah… les effets des hormones pour Rox et Rouky ? 😉 (Moi je pleurais devant « Rasta Rocket » et « Maison à vendre » avec Stéphane Plaza alors…. je ne juge pas !!!

    • Johanna
      29 mars 2017 a 20 h 40 min

      Maison à vendre!! Je m’incline devant la supériorité lacrimale de tes hormones!

  2. Anaïs GDZ
    29 mars 2017 a 11 h 40 min

    Ah les enfants 🙂

    • Johanna
      29 mars 2017 a 20 h 40 min

      you’llsee!

  3. Cyrielle
    29 mars 2017 a 11 h 58 min

    Je pleure à chaque fois pour Rox et Rouky, je me sens moins seule (enfin moi, c’est même quand je ne suis pas enceinte ;))

    • Johanna
      29 mars 2017 a 20 h 43 min

      Ah tu me rassure! C’est terrible quand la mémé relâche Rox. Et quand Rouky se met dans la ligne de mire de son maître pour protéger Rox? (en plus j’avais trop peur qu’il le descende dès que le chien se serait écarté). J’avais pas revu le dessin animé depuis mon enfance, en fait je l’ai redécouvert! Et pour Bambi, tu fais comment? Je crois qu’on est pas prêtes à affronter ça 😉 !

      • Cyrielle
        30 mars 2017 a 14 h 22 min

        Ah nan mais Bambi je peux pas. On a le livre à la maison j’ai essayé de lui lire une fois mais ça passe pas 😉

  4. maman est occupée
    29 mars 2017 a 13 h 17 min

    Je dis souvent : « On se reposera quand on sera morts ». Effet garanti au cours d’une réunion familiale. Ne me remercie pas, c’est cadeau, je suis comme ça moi 🙂

    • Johanna
      29 mars 2017 a 20 h 44 min

      Merci pour le tuyau! je testerai entre la poire et le fromage!

  5. Maman-Tout-Terrain
    30 mars 2017 a 4 h 04 min

    Hahaha! Pleurer devant les Disneys! Ca me rappelle de beaux souvenirs de grossesse!
    Comment va le menton de la petite blessee?

Un petit commentaire et je suis au paradis!