Mercredi tout pourri

Dans la série, quand c’est la loose, c’est la loose, je vous présente mon mercredi tout pourri.

Initialement j’avais l’ambition que ce mercredi à venir me permette :

1) de profiter des dernières heures de la présence de nos invités,

2) des enfants en vacances,

3) du feu dans la cheminée

4) de combler mon déficit de sommeil avec la perceptive d’une grasse mat et d’une sieste d’environ trois heures trente deux*

5) de faire tourner les 22 machines de linge en retard

Ça ne s’est pas tout à fait passé comme ça.

Au matin de ce mercredi, il y a eu un énième vomit et l’intuition subite que ça méritait un médecin.

En conséquence de quoi il y a eu une recherche internet pour dégoter un médecin de campagne dans notre nouvelle campagne. 5 minutes de lamentation sur le fait que notre ancien médecin était merveilleux (et irremplaçable). Puis, un rendez-vous obtenu pour une heure et demie après. Même pas le temps d’un texto pour l’anniv de ma jolie-sister. Mais il y eu espoir que l’épisode médical soit rapidement expédié. Hop, et retour au merveilleux-credi.

Puis il y a eu un pétage de plomb au sujet de la localisation du-dit docteur-qui-reçoit-dans-l’heure.

Initialement ce médecin était censé officier dans la commune de C. Plus précisément, rue de la liberté. Or comme il n’y a pas de rue de la Liberté dans la commune de C, c’est tout naturellement que Go*gle Map nous a convaincu que le docteur-qui-reçoit-dans-l’heure se trouvait sur la commune de D. 6,4 km, hein, pour un rv dans l’heure, ça le vaut bien ?

Il y eu donc un enfournage de Chupenn au teint blanc dans une voiture de même couleur, avec la bassine assortie. Il y eu 6,4 km parcourus dans la campagne pluvieuse et une arrivée, que seule ma modestie m’empêche de qualifier de triomphale, dans la rue de la Liberté, 8 minutes tapantes avant le rendez-vous. Il y eu oubli de téléphones (j’ai deux téléphones pour maximiser mes chances d’en oublier, perdre ou de manquer de batterie pour au moins un).

Il y eu averse (tropicale). Il y eu :

« reste au chaud dans la voiture, mon chéri, Maman cherche la maison du docteur et revient vite. Hein ?  Tu vises la bassine, hein. »

Il y eu les 4 premières personnes qui se souvenaient plus bien où est le cabinet. Et deux autres qui m’ont indiqué deux cabinets médicaux sans docteur-qui-reçoit-dans-l’heure dedans. Il y eu d’autres passants, d’autres troquets visités d’autres mémés à caniche interrogées. Et puis il y eu le facteur de la commune de B. qui m’a assuré,

ma p’tite dame, xa va xa va xa va faire 20 ans qu’suis là, et qu’y’a jamais eu d’docteur-qui-reçoit-dans-l’heure dans la commune de D, ni dans la rue de la Liberté, ni ailleurs.

Il y eu prise d’otage (du téléphone) de la mairie (et exagération de l’état sanitaire de Chupenn pour amadouer la secrétaire de mairie). Il y eu appel vers Pacs-que-c’est-Lui  qui était déjà en ligne (sur mon téléphone, la bonne blague) avec le docteur-qui-reçoit-dans-l’heure. Et il y eu confirmation qui Go*gle est un con parce que le docteur-qui-reçoit-dans-l’heure  il est à 1 minute à pied de la maison, dans la rue de la Liberté, qui existe en vrai, dans la commune de C. 

Il y eu nouveau rendez-vous dans l’heure, par le docteur-qui-reçoit-dans-l’heure et qui est pas rancunier.

Il y eu 6,4 km faits un peut trop vite dans l’autre sens puis décision unilatérale que cette fois c’est Pacs-que-c’est-Lui qui s’y coller vu qu’il a juste le temps avant d’aller bosser (et qu’il a pas réussi à laisser ses lèvres bien parallèles afin de réprimer son irrésistible envie de se foutre de ma poire)(poire n’étant pas le premier mot qui m’est venu à l’esprit, on est d’accord).

Il y eu un appel de Pacs-que-c’est-Lui parce que le docteur-qui-reçoit-dans-l’heure et-qui-n’est-pas-rancunier voulait savoir si on préférait les Urgences de la ville de B ou de V.

Ah ?  Et il serait pas un peu rancunier quand même, ce docteur ?

(Pour la ville de Urgences, on a pas demandé son avis à go*gle)(on apprend de nos erreurs)

Il y eu largage de Wendoï chez la nounou. Et préparation du strict minimum pour survivre au urgences. Eau, madeleines. Change complet pour Chupenn. Et pour moi. Et la bassine. La tablette, les Playmobils, les feutres, du papier. Mes téléphones (j’apprends de mes erreurs). La liseuse. Un plaid. Et comme il restait 2 cm3 dans mon panier de plage, un coussin. Du coup j’ai pris la poussette vu qu’après j’arrivais plus à porter les (plus que) 17 kg de Chupenn et le panier.

Il y eu attente. Tablette, playmobils, et soluté de réhydratation. Il y eu défilé de toute la hiérarchie médicale, à qui Chupenn a ânonné son histoire, entre deux scènes de Cars 2. Il y eu suspicion d appendicite. Il y eu interdiction de madeleine. Il y eu prise de sang ratée, puis re-prise de sang. Il y eu promesse d’un paquet de cartes Pokemon. Et Kalinox (j’ai direct ajouté ce gaz hilarant,à ma wish-list de Noël, ça à l’air d’enfer). Puis radio. Puis écho. Puis re-re prise de sang parce que l’ échantillon était ko. Si si. Mais tout le monde était désolé et a priori google n’y était pour rien cette fois.

Il y eu « écartement de l’indication chirurgicale » (pas d’appendicite, quoi), il y eu ordonnance de l’inévitable D*liprane et libération après 6 heures et demie.

Il y eu Magic-box, parce que c’est la tradition familiale de passer chez MacD* après l’hosto, et parce qu’après tout ça, Chupenn avait envie de … Frites (gastro, qu’ils ont diagnostiqué…). 

Pour finir ce misercredi, il y eu mail à mon chef, parce que, malgré la parcimonie avec laquelle je distille mes 20 jours de congés par an (plaignez-moi), là il était vital de rejouer ce mercredi pourri.

et il n’y eu pas texto a ma jolie-sister… (BonAniv, M… ).

kalonix-chupenn

Chupenn exhibant son trophée : le masque du kalinox.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

2 comments on “Mercredi tout pourri

  1. Le Rire des Anges
    1 novembre 2016 a 4 h 56 min

    Bon j’espère que vous avez pu rejouer ce mercredi et qu’il a été moins pourri!
    J’espère que Chupenn va mieux et que personne n’a suivi le même chemin?!

    • Johanna
      1 novembre 2016 a 8 h 57 min

      Beaucoup moins pourri.( j’ai eu ma sieste de 2h32, parfois c’est tout ce qui compte ! )

Un petit commentaire et je suis au paradis!