Nouveaux rythmes scolaires : tout ça pour les coucher tôt !

On est mercredi et aujourd’hui les enfants se seraient levés 10 minutes trop tard par rapport à notre course quotidienne qui doit nous conduire, à 8h 20, devant le portail de l’école. Oui mais voilà, le mercredi il n’y a plus école !

Chupenn et Wendoï ont accueilli la nouvelle du mercredi vaqué avec autant de chaleur et d’enthousiasme que si j’avais annoncé qu’on allait désormais faire deux noëls par an, et qu’on allait manger des Kinder à la place des légumes à tous les repas.

Même moi, qui ai apprécié mes têtes à têtes de l’année dernière avec Perluette, je reconnais que je suis conquise par ces mercredis hors du temps. Bref je crois bien que c’est mieux pour les enfants (et croyez-moi j’en sais quelque chose, j’attaque ma quatrième année de 80%).

Mais sur le fond, il y a un quelque chose qui m’agace. Je trouve que le débat autour de ces rythmes scolaires était nuls. Et pour avoir finalement cherché ce qu’en pensent réellement les scientifiques, j’ai découvert que la mesure la plus efficace pour la concentration des enfants à l’école c’est : la régularité de l’heure du coucher. Rien avoir avec faire du ping-pong à 15h45. Rien à voir non plus avec mes impressions.

J’en suis restée paf (le chien) (pardon).

 

Le débat du niveau Café du Commerce

En 2013, on rajoute une demi-journée de classe, en 2018, on la supprime. Ce n’est pas le revirement en lui-même qui m’énerve. Si travailler le mercredi était une erreur, c’est une très bonne chose qu’on revienne dessus. On a le droit de se tromper, même auprès 7 millions d’écoliers. Mais ce qui m’énerve c’est de n’avoir entendu ni en 2013 au moment de la mise en place ni en 2018, d’arguments scientifiques ou de rapports d’évaluation sérieux.

Ce débat autour des rythmes scolaires, c’est le règne de l’argument d’autorité. En 2013, j’étais d’accord avec les arguments niveau « café du Commerce » qu’on nous rabâchait :

« Mais vous vous rendez compte, on a les journées d’école les plus longues du monde! » J’étais d’accord pour dire qu’il fallait raccourcir ces journées d’écoles les plus longues du monde.

« Mais vous vous rendez-bien compte qu’on apprend mieux le matin ? » J’étais d’accord pour dire qu’on apprend mieux le matin.

« Mais vous vous rendez compte que ce sont les petits français qui ont le moins de jours de classe de l’OCDE. » J’étais d’accord pour dire qu’il fallait rajouter des jours de classe.

« Mais vous vous rendez compte que les activités extrascolaires pour tous, contribuent à la lutte contre les inégalités ? » A l’époque, notre école était en ZEP, et l’argument me semblait frappé du bon sens. Allons-y pour le ping-pong à 15h45, et même si en définitive, ça ressemblait plus à de la garderie, j’étais quand même d’accord.

Donc je trouvais que travailler le mercredi matin, c’est une bonne idée.

. (Et puis ça leur fera les pieds, aux gamins, nous on travaillait le samedi matin, ma bonne dame, et on n’en est pas morts).

 

Il se trouve que, 5 ans plus tard, je suis toujours d’accord avec le principal argument :

 

« Mais vous vous rendez compte que les enfants sont épuisés ».

Ce débat n’en est pas un : les experts sont absents. C’est systématique, dans tous les reportages sur le sujet vous allez vous cogner l’interview d’un directeur d’école (oui, oui les enfants sont fatigués). D’une mère de famille (oui oui, ils sont fatigués) et d’un enseignant (très fatigués les enfants, ils sont).

J’ai beau être d’accord avec ce que ces gens disent, il y a bien quelqu’un qui a sérieusement étudié la question ? Après quatre ans d’expérimentation grandeur nature ?

 

 

Ce que disent les experts : couchez vos enfants toujours à la même heure.

 

Du coup j’ai cherché ce que les chrono-biologistes disent.

Ce qu’ils disent est un peu plus complexe que ce que nous, les mères de famille interrogées par TF1 nous appréhendons.

Par exemple, il n’est pas uniformément vrai que l’on travaille mieux le matin. C’est vrai pour les petits mais le pic de vigilance des ados ne se situe pas avant 10 heures du matin. Juste avant l’heure creuse de 11 heures des plus petits.

 

Pour les chrono biologistes, ce n’est pas la semaine qui est trop courte, c’est le week-end qui est trop long.

 

Le lundi, les performances des élèves sont les plus basses, et cela remonte lentement pour culminer le jeudi. Sauf évidemment si le mercredi vient casser le rythme qui venait juste de se remettre en place.

Bref, l’intérêt principal du travail le mercredi matin, c’est que cela nous dissuade de coucher nos enfants trop tard le mardi.
Parce que cela évite qu’ils soient fracassés (on dit « désynchronisé », pardon) non seulement le lundi et un peu le mardi mais aussi le jeudi.

En fait, ce que disent les chrono biologistes c’est qu’il faut coucher les enfants à heures régulières et décentes toute la semaine, week-end compris.

 

Tout ça pour ça.

Pourquoi on ne me l’a pas dit plus tôt ?

Pourquoi on ne s’est pas payé un bon spot de pub plutôt que de demander à toutes les familles de se réorganiser deux fois de suite ?

Heureusement qu’un mec a inventé le slogan « manger 5 fruits et légumes par jour », sinon on imposait que tous les enfants à partir de 6 mois prennent tous leurs repas à la cantine.

 

J’ai dû manquer un peu de clairvoyance sur le sujet, mais sincèrement, j’étais loin de me douter que la régularité du rythme a un impact aussi important.

Nos enfants ne sont pas de gros dormeurs. Quand il nous arrive de les coucher exceptionnellement autour de minuit, le lendemain, il se lèvent à la même heure que d’habitude. Certes, ils sont un peu grognons. Mais ils ne font pas la sieste pour autant. Ils ont l’air d’encaisser.

Et le surlendemain, j’ai franchement l’impression que c’est derrière nous.

Les tests d’attention réalisés par les experts prouvent que non.

Soit j’habite dans une caverne éloignée de la civilisation (c’est possible), soit je suis obtus (c’est très possible), soit l’importance de la régularité du coucher n’est pas un message de Santé publique qui est particulièrement diffusé.

Après 3 enfants, moult médecins généralistes (dont certains très bien), deux PMI, une orthophoniste, pour ne citer que ceux de la médecine conventionnelle, personne ne m’a délivré le message de façon explicite.

 

Je serais d’ailleurs vraiment intéressée de savoir ce qu’il en est pour vous !

Du coup, j’ai l’ambition de devenir aussi célèbre que le mec qui a dit « les antibiotiques, c’est pas automatique ». Je vais inventer « quand on est petit, c’est huit heures au lit, même le samedi » et hop, je passe à la postérité (enfin si on pouvait décaler un peu mon passage à la postérité, disons d’une soixantaine d’année, ça m’arrangerait chouïa, j’ai encore 3 enfants à coucher à 8 heures pendant de longues années, merci).

Parmi nos (ok, mes) bonnes résolutions de cette rentrée, on a donc l’objectif de coucher les enfants tôt même le week-end. Si j’en crois mes lectures, on devrait avoir le bénéfice de la semaine de 4 jours et demi en quatre jours.

Plus de vie sociale, certes, mais plus de désynchronisation.

 

Je râle, je râle, mais qu’est-ce que c’est chouette un week-end au milieu de la semaine !

 

En attendant, ce matin, on a invité des copains (vie sociale) avec qui on a fait une promenade en costume de prince et princesse. C’était top. Surtout les grenouille et le flan pâtissier. Et quand ma copine m’a dit qu’il y avait vraiment beaucoup de camions sur l’autoroute, j’ai répondu :

Quoi ? un samedi ?

J’espère que ces histoires de désynchronisation, ça compte qu’avec les heures de coucher, parce que les mercredis vaqués, nous on se sent complètement en week-end.

 

Un soir de la semaine dernière, Chupenn, qui n’en revient pas de ne pas travailler le mercredi m’a dit :

il faut bien qu’on en profite, parce que si ça se trouve, l’année prochaine, on retravaillera les mercredis.

Si nous, les adultes, voulions donner une image de régularité et de permanence aux enfants, c’est raté.
Mais bon, on va dire qu’on leur a enseigné le droit à l’erreur.

 

Et vous comment ça se passe le mercredi ?

 

 

 

Sources :

http://www.education.gouv.fr/cid66696/la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html
https://www.nouvelobs.com/education/20131115.OBS5609/rythmes-scolaires-une-reforme-cruciale-biologiquement-pour-les-enfants.html
Et un super dossier de Sciences et Vie, qui je crois est de juillet 2014 que j’ai malheureusement égaré dans la montagne de Sciences et Vie que Pacs-que-c ’est-Lui garde depuis sa plus tendre enfance (nous avons forcément celui de votre naissance et tous ceux de la naissance de vos enfants. Je sais pas où, mais on les a)…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez peut-être

24 comments on “Nouveaux rythmes scolaires : tout ça pour les coucher tôt !

  1. chutmamanlit
    12 septembre 2018 a 17 h 31 min

    Marrant car moi, ça me paraît évident qu’il faudrait se coucher tous les jours à la même heure… Peut être car ma mère me l’a rabaché toute mon enfance ?

    Et dans les faits, mon fils se couche effectivement tous les jours à la même heure. Youpi, super me direz-vous.
    Oui, en fait non. Cette heure là, c’est 22h. En semaine ou le week-end.

    Inconvénient : c’est tard. Mais impossible de le coucher avant, et ça fait 2 ans et demi qu’on essaye (bon, allez, disons 2 ans, car avant, on peut pas dire qu’il avait vraiment un rythme).

    Avantage : en vrai, c’est plutôt pratique : le soir, on ne se presse pas (c’est trop bien). On rentre à 19h, on prend le temps de cuisiner, de faire le bain tranquillement. À 21h, tout est fait, et généralement, le Lardon joue calmement dans son coin pendant 1 heure donc la soirée passe plutôt bien.

    Inconvénient : c’est tard, ça veut dire pas de soirée sans enfant avant 22h30 (oui parce que 22h c’est direction le lit, mais ça ne suffit pas pour pouvoir quitter la chambre…). Même si le Lardon demande peu de maintenance le soir (il joue plus ou moins seul), c’est quand même pas pareil que quand il dort.

    Avantage : c’est une heure assez facile à rendre régulière : même si on sort chez des amis le WE, on arrive à rentrer pour tenir cette horaire là.

    Avantage : le Lardon se couche tard et donc se lève tard. Nous, le WE, on dort !!

    Inconvénient : le Lardon se couche tard donc se lève tard. La semaine, on doit le réveiller. En vérité, avec l’expérience, on arrive à le réveiller en fin d’un cycle donc on a pas à le tirer brutalement du sommeil mais en semaine, il dort quand même 1h de moins que le WE, et je trouve ça triste qu’il n’aie pas sa dose « naturelle ».

    Bref, du coup, moi qui culpabilise régulièrement de ce rythme (je suis une mauvaise mère qui semble être la seule au monde à ne pas savoir coucher son fils à 20h), je me dis qu’au moins avec le prisme de la régularité, je ne suis pas si pire !

    • Mam'Weena
      12 septembre 2018 a 19 h 32 min

      Pour te rassurer, FeuFolet va au lit à 21h, mais il joue, il « lit », et s’endort entre 22h/22h30

    • Johanna
      16 septembre 2018 a 17 h 32 min

      Bon, il se confirme donc que la sagesse populaire plébiscite le coucher régulier! On s’impose le 8 heures au lit en semaine qui est un véritable défi pour mou qui rentre après 19h. du coup, le week end, ça dérive… sinon Chupenn était aussi très couche tard. Ce qui nous a sauvé : le mettre dans la même chambre que sa soeur. Dans son cas c’était une espèce d’angoisse du soir qui l’empêchait de lâcher prise et non la fatigue…
      Pas simple de tout bien faire!

  2. Mam'Weena
    12 septembre 2018 a 19 h 21 min

    Alors j’avoue que pour moi aussi c’était une évidence et surtout une question « de survie », sauf événement particulier (donc hyper rare le mardi soir et pas tous les week-ends), chez nous les enfants vont dans leur chambre à 21h pour que commence le temps des parents (et la série sur TF1 ). Dans les fait, LutinCoquin s’endort globalement dans la demi-heure, FeuFolet (digne fils d’insomniaque) c’est plus variable, ça dépend de s’il a fait une sieste à l’école, des activités de la journée, etc.
    Même moi, je me rends compte que en ce moment où je me couche toujours entre 22h et 22h30, j’ai l’impression d’avoir des nuits plus reposantes

    • Johanna
      16 septembre 2018 a 17 h 35 min

      Bon, ben c’est moi qui suit à côté de les pompes! Maïs si la régularité me paraît si impossible à tenir en week-end c’est qu’on les couche à heures soit env 3/4 d’heure après mon arrivée à la maison. Cette année, Wendoï est en MS, suppression de la sieste, du coup elle en a plus que jamais besoin! Bon, ben on va s’organiser!

      • Mam'Weena
        16 septembre 2018 a 19 h 34 min

        Plus de sieste en MS, ce serait mon rêve pour FeuFolet … mais il est probable qu’elle sera très apprécié de LutinCoquin…
        Ce serait chouette que ce soit adaptable en LS en fonction des besoins des enfants.
        Pour le soir, je compatis, en semaine, il arrive parfois que mon mari ne les vois jamais le soir (et seulement 1h le matin) …. Tu bosse aussi le samedi?

        • Au presque parfait
          23 septembre 2018 a 16 h 11 min

          Oui, le rêve c’est la sieste à la carte. On en sait un peu plus depuis la réunion de rentrée : en fait Wendoï n’a pas réussi à s’endormir la première semaine, alors exit la sieste. Il est vrai qu’elle est capable de résister au sommeil si elle pense avir mieux à faire. En somme, je crois que ne pas faire la sieste est son choix.(Mais on en bave le soir, tant pis!). Non, je ne bosse pas le samedi, j’ai des horaires de bureaux et assez flexibles :comme je les accompagne à l’école, j’arrive tard au bureau … et je rentre tard. Là aussi c’est notre choix et je mesure notre luxe d’avoir pu choisir.

  3. Die Franzoesin
    12 septembre 2018 a 21 h 11 min

    C’est très très intéressant, merci ! Ici en Allemagne pendant toute la scolarité c’est « en gros » 8h30 – 15h30, tous les jours. Jusqu’à maintenant je regrettais que le mercredi soit un jour comme les autres mais du coup tu viens de me convaincre que c’est très bien 🙂 (enfin côté maman je crois que j’aimerais quand même mieux mais tant pis). Sur cette histoire de régularité du coucher quand j’y pense ça ne m’étonne pas : moi-même j’ai déjà bien du mal à encaisser le coucher tardif du samedi finalement. Et spontanément on le pratique parce que les enfants commencent à être crevés dès 19h30 et qu’on aime bien avoir un peu de temps pour nous après les avoir couchés.

    • Johanna
      16 septembre 2018 a 17 h 39 min

      Je crois que le rythme scolaire allemand est vraiment bien vu des experts, mais je crois que sa conséquence principale est le travail à temps partiel des femmes ?! Est ce encore vrai? Avec mon conjoint on s’organise pour se répartir: le matin c’est moi, le soir lui. Les enfants font 8h30 17h30 mais mou le soir, je ne les vois qu’une heure… du coup on a tendance à lâcher le week-end. Mais ces découvertes me donnent envie de progresser!

  4. 3 enfants en 3ans
    12 septembre 2018 a 21 h 22 min

    J’aime ton slogan. Comme Chutmamanlit nous couchons nos enfants à la même heure tout le temps (du reste j’en parle dans un viel article ‘suis je trop stricte’). C’est devenue une évidence pour nous à cause des insomnies de Ririe qui sont bien plus importantes si on la ‘dérègle’ dans son heure de coucher
    Sinon, le mercredi étant au centre aéré, c’est un jour comme les autres niveau horaires… même si mes enfants n’ont jamais été scolarisés le mercredi.

    • Johanna
      16 septembre 2018 a 18 h 17 min

      Ça fait de grosses semaines. Ici, du coup mon ambition est d’adopter la régularité du coucher et de profiter des enfants le mercredi! Avec la rentrée, Perluette a besoin d’être couchée à 19h30 et Wendoï, 20h. C’est chaud. Pas très compatible avec les invitations des cousins des parents. Mais on va s’adapter.

      • 3 enfants en 3ans
        17 septembre 2018 a 5 h 54 min

        Franchement, ça va pour le mercredi… même s’ils préfèreraient rester avec Maman à la maison, ils font des choses différentes et s’amusent bien.
        Niveau horaire, il est vrai que les coucher tot n’aide pas à la vie sociale (et/ou coute une fortune en BB sitter)

        • Au presque parfait
          23 septembre 2018 a 16 h 13 min

          Mais oui, la baby-sitter! On aime bien les trinballer avec nous, mais, c’est une piste à creuser… C’est dingue, ça ne m’avais pas effleurée! On les confie facilement pour sortir tous les deux mais cela ne nous paraît pas naturel quand c’est avec d’autres amis. A creuser!

  5. Dinette et Paillettes
    13 septembre 2018 a 10 h 06 min

    Chez nous il y a école le mercredi matin… Même si cela ne me réjouit pas trop, ça a l’avantage de ne pas « perturber » le rythme de la semaine. En revanche, c’est le weekend que cela se complique. Mais on y travaille aussi… Les fameuses résolutions de rentrée !

    • Johanna
      16 septembre 2018 a 18 h 19 min

      Oui, moi aussi je suis pleine d’ambition pour les résolutions de rentrée! La régularité du coucher en fait partie!

  6. MumChérie
    13 septembre 2018 a 10 h 10 min

    Je te rejoins totalement (et je profite aussi à fond de ces mercredis retrouvés !). Les horaires réguliers sont vraiment importants pour éviter la fatigue, et si on le comprend bien pour le coucher, j’ai entendu que c’était la même chose pour l’heure de lever qui doit être la même chaque jour, même le week-end (désolée pour les grasses mat’). Et c’est vrai que depuis que j’applique ça (avec un bébé qui se réveille de toutes façons tous les jours à la même heure, c’est facile !), je me sens moins fatiguée, plus en forme…

    • Johanna
      16 septembre 2018 a 18 h 22 min

      Alors chez nous se lever à la même heure n’est vraiment pas un problème! Les enfants ont un petit réveil avec une led qui change de couleur pour leur indiquer qu’il peuvent se lever. Ils se lèvent systématiquement dès que la lumière change (bien sûr ça ne fait pas de bruit). Et c’est 7h00

  7. Madame Bobette
    13 septembre 2018 a 10 h 51 min

    Très bonne idée ce slogan!! On essaie de respecter le coucher à la même heure tous les soirs (c’est 9h chez nous car il n’y a pas encore d’école ^^) mais j’avoue que le weekend avec la vie sociale et les invitations, c’est parfois compliqué! On verra ce que ça donne l’an prochain à sa première rentrée scolaire.

  8. WorkingMutti
    13 septembre 2018 a 11 h 56 min

    Je n’ai pas trop d’avis pratique sur la question étant donné que c’est notre première rentrée. Personnellement, c’est plutôt la longueur des vacances que je trouve excessive. Lobby de l’industrie du tourisme tout ça tout ça. Petite note de juriste: les syndicats des professionnels du tourisme ont un intérêt à agir pour contester le calendrier des vacances scolaire devant le juge administratif …

    Ici le coucher est toujours à la même heure car ils se lèvent de toute manière toujours à la même heure. Et ils sont hyper grognons et deviennent des machines à hurler. Le samedi à la même heure au lit c’est pour protéger notre santé mentale !

  9. queenofthetribu
    13 septembre 2018 a 19 h 42 min

    J’aimerais tant profiter des mercredis, mais chez moi, c’est encore la semaine de 4 jours 1/2…. et impossible de choper un temps partiel au boulot. Pour moi le mercredi rime avec : je me prends la tête pour les faire garder (mince ça rime pas)… je me prends la tête pour les faire garder, c’est la folie ! (voila)

  10. Entrelescailloux
    13 septembre 2018 a 21 h 09 min

    Ici on respecte l’heure du coucher semaine comme week end. On lache un peu du leste pour le grand mais la petite, invités ou pas, je la couche 20-20h30 max. Sinon elle est infernale et tout le monde passe une soirée détestable.
    J’essaie de poser un mercredi par moi pour garder les enfants sinon c’est centre aéré le reste des mercredis.

  11. Entrelescailloux
    15 septembre 2018 a 11 h 40 min

    *mois oups

  12. Mmeladirectrice
    27 septembre 2018 a 18 h 48 min

    En Belgique on a tous école le mercredi matin, depuis toujours (enfin non, quand j’étais moi-même en maternelle c’était le jeudi qui était une demi-journée) donc le mercredi vaqué, connais pas 😉
    J’ai bien apprécié parcourir votre blog. J’aime bien votre style d’écriture et vos photos.
    Continuez… quel beau témoignage pour vos loulous plus tard.

    • Johanna
      27 septembre 2018 a 23 h 34 min

      Merci beaucoup! Oui, mon objectif principal est de garder une trace de ces années…

Un petit commentaire et je suis au paradis!