en 2017, on a eu un bébé. Cet événement a écrasé tous les autres. 2017, a été une super année. Je me suis arrondie à mesure que les jours rallongeaient. On a découvert notre Perluette à partir du moment où les jours ont raccourci. En 2017, on a fait peu de voyages, en raison deDécouvrir la suite

17
Partager

Je suis sûre d’avoir dit dans le courant du mois « punaise, comme je déteste cette période ». Il y a eu de la fatigue, des échecs logistique, un peu de microbes et pas suffisamment de sommeil. Et pourtant, en regardant en arrière, je peux dire que j’ai adoré ce mois de décembre. #Fête des lumières. ProfiterDécouvrir la suite

0
Partager

Ce week-end, Perluette a vidé toute les réserves de lait maternel congelé. RIP ma cagnotte pour la reprise du travail! Moi, qui écrivais il y a peu que je n’avais pas vu passer les pics de croissance de Perluette, principalement à cause du RGO, cette fois je suis servie. La tempête est passée, Perluette estDécouvrir la suite

0
Partager

En novembre, il a bien grandi notre Chupenn, et au passage, il a écorné un peu de son innocence. En novembre, Chupenn a entériné le fait que le Père Noël n’existe plus. En novembre toujours, il a découvert que même dans son école, il y a des méchants.   Acte 1 Comment Chupenn ne croitDécouvrir la suite

0
Partager

Quand un nouvel enfant arrive au foyer (la tournure de phrase vous est offerte par le magazine de la paroisse) c’est un tourbillon d’émotions, de mignonitude, et de remises en question. C’est aussi un raz de marée logistique. Punaise. Pardon. C’est le moment où, le nourrisson accaparant presque un adulte à lui tout seul, l’autreDécouvrir la suite

0
Partager