Finalement, revenir

J’ai déserté mon blog et la blogosphère avec… bonheur. J’ai pesé le pour et le contre pendant des semaines. Et je reviens. Pour des raisons pas moins ambivalentes que celles qui m’ont fait partir, mais bien différentes.

 

Revenir. Mais impossible d’aligner 3 mots sur un clavier. Tout me semble creux et mou comme notre citrouille d’Halloween après toutes ces nuits sous la pluie. Ou écœurant comme le petit pimousse déjà goûté mais tendrement offert par Perluette.
Soyez indulgents, j’en suis à 3 semaines d’essais infructueux pour pondre ces quelques mots.

 

Déserter le blog et retrouver la liberté?

6 mois sans écrire. Dans les premières semaines, J’en étais sûre, l’aventure du blog était finie. Un intense sentiment de liberté (#seprendrepourBeyoncé).

J’en aurai jeté mon manteau en pleine tempête de neige en hurlant à tue-tête « Libéréééé Délivréééé » si on n’avait pas été en plein mois de juillet.

 

Le questionnement autour du « est-ce bien normal / moral / de partager notre quotidien sur la grande toile ne m’a jamais quittée pendant les 5 ans du blog. Alors, évidemment, ne plus le faire a le mérite d’apporter une réponse sans équivoque.

 

Je viens d’écrire 158 mots, les gars. Je suis un peu comme après le premier verre de Chardonnay, après 12 mois de grossesse et 9 d’allaitement (ou l’inverse) : totalement euphorique mais totalement embrouillée.

 

Et puis les semaines ont passé, et il manque un temps à ma vie. (Il est possible que le Chardonnay aidant, je me prenne aussi pour Jean-Louis Aubert).

 

Le manque de l’autodérision, de l’analyse et de la légèreté…

Il me manque ce temps de recul et d’analyse. Celui qui permet de revoir la forêt derrière l’arbre. Ou plus exactement, de voir sourire la forêt derrière l’arbre du pétage de plomb biquotidien.

De sourire de la perte de l’agenda de CM1 le 18 septembre, et des repas du soir où les parents se parlent par signe, à cause des boules Quies profondément enfoncées dans leurs esgourdes (et des soupes de légumes qui ne reviennent pas à Wendoï). Et du terrible two dont je ne suis pas loin de vous jurer sur la tête décoiffée de la petite dernière que celui –là est fichtrement plus carabiné que les précédents.

Il me manque le temps de l’analyse et celui de l’autodérision et de la légèreté. Il me manque du temps et de l’énergie.
Pourtant j’ai essayé de remplacer le blog par d’autres activités maternelles ET épanouissantes.

La menuiserie par exemple.

 

La menuiserie, c’était pas une bonne idée

J’ai dorénavant une bibliothèque d’une beauté époustouflante avec le bleu qu’on voit que sur Insta. Pour ne rien vous cacher, ça achoppe un peu au niveau des finitions (mais c’est léger). Mais, ça achoppe surtout sur le fait que cette activité maternelle, fort orientée éducation non genrée (Papa est en haut – maman est en bas, elle perce l’agglo de 3), cette activité donc, commencée dans l’enthousiasme de la nulliparentalité estivale, s’avère (étonnamment) fort peu adaptée à la mère de famille nombreuse, interrompue vingt-douze fois par minute, et qui a à cœur d’offrir un nid un tant soit peu sécuritaire, à sa progéniture aimée (bien que la dangerosité du sournois petit lego n’ait rien à envier à celle de l’honnête foret de 12).

Cette phrase est beaucoup trop longue.

500 mots, les gars. Je vais chercher la petite sœur (de la bouteille de Chardonnay).

Après avoir abandonné mon atelier de menuiserie, je me suis dit « mais c’est bien sûr », je vais écrire mais rien que pour moi. Voilà.
Ben ça marche pas. Il n’y a qu’avec l’enjeu de la publication (#beyoncéforever) que la magie opère.

 

La machine à rendre la vie plus jolie

Etre sincère et dire beaucoup, être pudique et éluder beaucoup, voilà le secret de la machine à rendre la vie plus jolie.
C’est en filtrant et en re-filtrant jusqu’à me sentir capable d’assumer chaque bout de phrase que le fouillis qui me sert de quotidien, prend miraculeusement un sens. Enfin, des sens, si on compte le sens de l’humour. Ici, il n’y a vraiment pas tout mais c’est le seul endroit où l’essentiel me saute aux yeux.

Et donc au-delà de toutes les très bonnes raisons qui me feraient déserter le blog, me revoilà. Un peu pompette, et maladroite mais de retour.

Etes-vous toujours là?? (angoisse de Beyoncé).

Rendez-vous sur Hellocoton !

43 comments on “Finalement, revenir

  1. Tata montagne
    14 novembre 2019 a 8 h 04 min

    Je n’ai qu’un mot à dire : yahouououo !!!! Une fan de la 1ère heure de Beyonce

  2. Picou bulle
    14 novembre 2019 a 8 h 45 min

    Grave! Et ravie d’être là! (Youpi, elle est de retour! Moi j’aime encore mieux ca que Beyoncé)

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 19 h 34 min

      Merci! J’ai la banane accrochée aux lèvres! Dis donc, toi, en plus d’être l’enduro-woman de blogging, tu n’as pas rien fait c’est dernier mois! FELICITATIONS!

  3. Louna
    14 novembre 2019 a 8 h 53 min

    Oh quel plaisir de te lire à nouveau ! D’autant plus que je me retrouve dans tes questionnements et, surtout, dans tes raisons de laisser une trace sur la toile (#beyoncebis).

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 19 h 36 min

      Merci! je n’ai pas détaillé les 212 raisons de ne PAS revenir mais de vous retrouver toutes… c’est un vrai … bonheur!
      Felicitations pour l’arrivée de n°3 (mais que le temps passe vite!)
      Et puis pour la trace… ben disons que le positif l’emporte largement sur le négatif?!

  4. Maman Lempicka
    14 novembre 2019 a 9 h 49 min

    Ton article est top et fait terriblement écho à mes préoccupations actuelles!

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 19 h 39 min

      Merci! Je suis très contente ce soir de découvrir ton petit mot… Pas évident de trouver un équilibre… Ni pour le blogging ni pour le reste d’ailleurs!

  5. 3 enfants en 3ans
    14 novembre 2019 a 11 h 45 min

    OUI PRESENTE ! et ravie de te lire. belle journée
    (oui, on est toujours un peu ambigue avec soi même quand on blogue : ou est l’équilibre entre ce que l’on raconte et ce que l’on garde pour soi ?)

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 19 h 42 min

      MERCI!
      Oh toi, j’étais un très fidèle sous-marins des aventures estivales des 3/3!
      C’est quand même particulier de livrer ses bouts de vie sur la grande toile. Et comme pour le reste, pas de réponse unique quand il s’agit de trouver un équilibre !!!

      • 3 enfants en 3ans
        15 novembre 2019 a 10 h 06 min

        Oui, totalement… je trie d’autant plus que des personnes que je côtoie tous les jours lisent mon blog…

        • Au presque parfait
          16 novembre 2019 a 9 h 58 min

          Pareil, mais je trouve que c’est plutôt sain. Si on n’assume pas ce qu’on écrit après de ceux qu’on aime, quel sens ça de le faire lire à tous?

          • 3 enfants en 3ans
            17 novembre 2019 a 11 h 26 min

            C’est une des raisons qui ont guidé mon choix de ne pas être anonyme

  6. docteurmamangue
    14 novembre 2019 a 12 h 08 min

    Contente de te relire. Je crois que nous sommes beaucoup à partager tes sentiments ambivalents sur le blogging

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 20 h 01 min

      Merci! contente de te revoir! J’ai réellement hésiter énormément à revenir (mais l’accueil me fait chaud au coeur!)

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 20 h 01 min

      Merci! contente de te revoir! J’ai réellement hésiter énormément à revenir (mais l’accueil me fait chaud au coeur!)

  7. chutmamanlit
    14 novembre 2019 a 12 h 36 min

    Présente et ravie de te relire 🙂 J’écris pour les mêmes raisons que toi, et je n’ai encore jamais arrêté si longtemps, sinon mon cerveau tourne en boucle. Mais plus ils grandissent et plus c’est difficile de partager des tranches de vies oui ! Pourtant, j’aime tellement lire ces thèmes « universels » chez les autres…

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 20 h 06 min

      Merci ! Merci beaucoup! hé oui, toutes les tranches de vie de nous appartiennent pas. Je n’ai pas vraiment répondu à la question en revenant.
      Moi aussi j’aime lire les péripéties des autres!

  8. Madame Bobette
    14 novembre 2019 a 13 h 30 min

    Toujours là et quel plaisir de te lire à nouveau 🙂

  9. Maman BCBG
    14 novembre 2019 a 16 h 54 min

    Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! Super de te revoir par ici, tu nous (m’) a manqué !

    Welcome back, sans pression et à ton rythme 🙂

    • Au presque parfait
      14 novembre 2019 a 20 h 08 min

      T’es trop sympa!
      Vive le slow blogging, même si l’écriture, c’est comme le sport, ça s’oublie vite!

  10. Une mummy
    14 novembre 2019 a 23 h 19 min

    Ta belle plume et ton authenticité me manquaient! Ravie de te voir de retour. Pas de pression quant à la qualité ou régularité de tes articles, l’ecriture, c’est comme le vélo, ça ne s’en perd pas!

    • Au presque parfait
      15 novembre 2019 a 0 h 38 min

      Merci! C’est un peu comme la course à pied aussi! Quand on arrête, on repart de très loin!
      Merci d’être là, mais surtout : FELICITATIONS!!!!

  11. Claire
    15 novembre 2019 a 7 h 48 min

    Ravie de te lire de nouveau. Tu n’as pas perdu ton humour et ta légèreté 🙂

    • Au presque parfait
      16 novembre 2019 a 9 h 57 min

      Merci d’être là! Et merci pour le compliment . hérédité le mot légèreté!

  12. Aliénor
    15 novembre 2019 a 15 h 24 min

    Yes !! et ça fait plaisir de boire un coup avec toi 🙂

  13. CéciliAcidulée
    16 novembre 2019 a 15 h 25 min

    Welcome back, je suis ravie de te lire à nouveau !!

    • Au presque parfait
      17 novembre 2019 a 19 h 28 min

      Merci beaucoup! J’ai l’impression de retrouver les copines après les grandes vacances!

  14. ColombesMum
    17 novembre 2019 a 10 h 11 min

    Ta jolie plume (m’)a manqué ! Je comprends parfaitement le dilemme, les ambivalences, ayant moi-même déserté mon blog 😀 — je te relirai avec un immense plaisir! Vive le slow blogging !

    • Au presque parfait
      17 novembre 2019 a 19 h 30 min

      On est beaucoup à avoir levée le pied. J’ai cru voir un signe dans la mort d’ hellocoton ! Mais la blogo est bien là!

      • ColombesMum
        18 novembre 2019 a 0 h 12 min

        Oui, c’est étrange qu’on ait toutes déserté au même moment. Étrange ou normal je ne sais pas…le petit cocon de maternité s’ouvre après les mois où les années…vive la blogo, hâte de te relire, je me souviens avec beaucoup de bonheur la lecture de tes articles

  15. MadameLavande
    19 novembre 2019 a 23 h 26 min

    Toujours là (enfin comme lectrice parce que clairement j’ai du mal à écrire ces temps ci) et ravie de te lire à nouveau !

  16. Cécile
    20 novembre 2019 a 14 h 51 min

    Je guettais depuis des mois et voilà que vous êtes revenue… J’aime votre ton et votre plume et je suis ravie que vous ayez choisi de revenir. Merci

  17. Dinette & Paillettes (Maman Pétille)
    24 novembre 2019 a 22 h 30 min

    Oui, oui, ouiiiiiii, toujours là et ravie de te lire à nouveau 🙂

  18. petitsruisseauxgrandesrivieres
    24 novembre 2019 a 22 h 54 min

    je vois que je ne suis pas la seule à lorgner sur la bouteille (est-ce raisonnable de finir la bouteille de Bourgueil seule ? ne devrais-je pas plutôt boire une grande tisane ?) mais bref, ravie de te relire. (même si j’ai mis du temps à commenter. J’ai du mal à croire que ton article date du 14. On est sur le même fuseau, t’es sûre ?)

    • Au presque parfait
      24 novembre 2019 a 23 h 08 min

      Avec ce mois de novembre de 23 jours seulement dont 8 lundis, c’est pas étonnant! Le bourgueil-camomille, ça sonne pas mal. Revue de te savoir là!

  19. Emma June
    5 décembre 2019 a 12 h 57 min

    Parfois, ça fait du bien de prendre un peu de recul..Bon retour donc!

Un petit commentaire et je suis au paradis!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.