L’autre jour, je me suis retrouvé avec ma passoire à la main, dans ma cuisine, et là, black out, pas moyen de me souvenir de l’endroit où cet ustensile se range. Je perds la mémoire. Je crois que c’est à cause des nuits hachées, enfin j’espère.   Mon défi quotidien est d’administrer une fois auDécouvrir la suite

0
Partager

Hier, au moment du dernier bisou, celui que je vole tous les soirs avant d’aller me coucher, j’ai trouvé Chupenn endormi avec son doudou. Mon grand de bientôt 6 ans et demi a dû retourner le gros panier des peluches à la recherche de son doudou mis à la retraite il y a plusieurs mois.Découvrir la suite

0
Partager

Après une pause-blog-réseau-sociaux-téléphone non préméditée, j’ai toujours un peu de mal à revenir, alors on va se faire un petit billet facile à écrire pour reprendre doucement, à base des brèves de ci-mois qui finit. En mai, fais pas encore ce qu’il te plait, bosse, plutôt. Ce mois-ci, aura été un mois studieux pour moi.Découvrir la suite

0
Partager

Dans la série, il faut que je me détende, je vous présente : le tunnel du matin. Sauf exception, c’est moi qui m’occupe intégralement des enfants le matin. Lever – petit-déj – habillage  – lavage de dents (ou pas) – débarbouillage – chaussurisation – départ de la maison – livraison avant 8:30 de l’ensemble deDécouvrir la suite

1
Partager

Un peu comme dans la Métamorphose de Kafka, un matin on s’est levé, et nos enfants étaient transformés en Horribilis. Au secours, je ne les reconnais plus!  Une transformation aussi soudaine que violente. J’ai pas compris. Mais on passe de drôles de vacances en maison de redressement. C’est pas compliqué TOUT pose problème. Se leverDécouvrir la suite

0
Partager