Dimanche, poussant poussette et portant force attirail en vue d’une échappée hors de la moiteur de la ville, j’ai découvert ma voiture à moitié cramée. Elle était une parmi les cinq qui, vraisemblablement, ont fait les frais d’un essai de cocktail molotov, (a priori quand il fait chaud, les cons ne peuvent pas boire des mojitosDécouvrir la suite

0
Partager