Souvent on dit que le temps passe vite. Enfin, nous, les adultes, on dit cela. Il nous faut souvent un concours de circonstances pour toucher du doigt à quel point, pour nos enfants, un an, c’est une éternité. Une potentialité de progrès extraordinaires. Un champ de transformation incroyable. C’est notre deuxième séjour dans le petitDécouvrir la suite

1
Partager

Lundi, 9:30, je me gare sur le parking du boulot, et en faisant ma marche-arrière, je tombe nez-à-nez avec les skis de Pacs-que-c’est-Lui, calés sur la banquette arrière. On a oublié de les ranger hier. Au moins, ça fait commencer la reprise par un sourire. Car nous sommes de retour après nos premières vacances auDécouvrir la suite

1
Partager