Souvent on dit que le temps passe vite. Enfin, nous, les adultes, on dit cela. Il nous faut souvent un concours de circonstances pour toucher du doigt à quel point, pour nos enfants, un an, c’est une éternité. Une potentialité de progrès extraordinaires. Un champ de transformation incroyable. C’est notre deuxième séjour dans le petitDécouvrir la suite

1
Partager

Nous sommes dans cette partie de l’été un peu particulière. Moi, ici, eux là-bas. J’ai repris. Eux sont encore à la plage, en vacances. Là-bas, les enfants se couchent plus tard que moi. Et parfois, alors qu’ici ma journée de travail est finie, là-bas, la sieste vient juste de se terminer. Ça c’est le rythmeDécouvrir la suite

1
Partager

C’est le plaisir des vacances. Que l’on loue ou que l’on squatte chez les uns et chez les autres, en vacances, on se serre. En vacances, on dort dans la même chambre, tous les quatre. J’adore ça. C’est paradoxal parce que j’ai détesté dormir dans la même pièce que mes nouveaux-nés. J’étais dans une espèceDécouvrir la suite

1
Partager

Apprendre à nager à des bout de bois dans la fontaine jusqu’à avoir les doigts frigorifiés par l’eau. La voir jouer avec mes petits poney d’époque. L’écouter réciter Pierre et le Loup avec ses passés simples approximatifs. Jouer successivement le rôle du loup, du canard et du chat autour de la terrasse. Se prendre unDécouvrir la suite

0
Partager