un moment si particulier…

Attention article dégoulinant de guimauve.

Je me souviens de ce jeudi soir où, comme dit Chupenn, j’ai « rêvé ma vie » C’était encore les vacances scolaires et Mamée était venue garder les enfants (donc, où tout en travaillant, on avait l’impression d’être en vacances). Je rentre. Tout est calme. Mamée prépare la soupe. Mais où sont les enfants? Les enfants sont dans la chambre de Wendoï et jouent ensemble, porte fermée depuis plus d’une heure.

Whaouououou!!!!!!!!!

Nous vivons une parenthèse enchanté d’entente parfaite entre Chupenn et Wendoï.

Depuis que Wendoï a consenti à se déplacer sur deux pattes, abandonnant son état de grand bébé dans lequel elle s’est complu 21 mois et demi (je rappelle), elle s’est transformée en petite fille. Et ce nouveau statut la rend nettement plus intéressante aux yeux de son frère.

Depuis ils ont inventé des tonnes de jeux à deux. Ils jouent à cache-cache dans l’appartement par exemple. Wendoï n’aime pas se cacher et ne sait pas compter. Ça tombe bien, Chupenn préfère se cacher plutôt que chercher et il a largement le temps de trouver une cachette. Wendoï a tout à fait compris le but du jeu. Elle arpente l’appart en marmonnant son célèbre « il est oùùùùùù? »

Les bains sont comme dans les films (jusqu’à présent je pensais que c’était exagéré…) : ils sont capables d’inonder totalement la salle de bain en faisant baisser le niveau de l’eau de plusieurs centimètre à force d’éclabousser… Ils font des bombes dans la baignoire, se laissant tomber de leur hauteur.

Ils se font des cabanes dans le lit à barreau de Wendoï. Ils peuvent rester plus d’une heure dans ce lit rempli au trois quart par des peluches.

Ils jouent au foot…

… et au petit poney. Wendoï s’est prise d’affection pour un petit poney en plastique rose. Elle l’appelle « doudou ». Elle en a trouvé un autre légèrement plus grand, et bleu. Elle lui ramène sytématiquement dans son lit le soir pour qu’il dorme avec. Il n’ose pas la rembarrer.

Wendoï nous fait les gros yeux quand on gronde Chupenn. Et Chupenn nous répète que « c’est pas la faute de Wendoï, elle est un bébé ».

Et le mieux, le mieux du mieux, ce sont nos grasses mat. On les colle sur le canapé avec un bib chacun. Et on se recouche. Ils alternent un Mickey (Key!! »)avec un Spiderman, et nous, on se rendort… (vous avez le droit de me détester).

Comme dit Mamée, la prochaine étape, c’est la guerre.

Alors, pour le moment, on profite de cet état de grâce, de ce délicat arc-en-ciel.arc en ciel copie

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 comments on “un moment si particulier…

  1. Le Rire des Anges
    8 mars 2016 a 20 h 30 min

    Profitez bien bande de veinards!!! 😉

    • Johanna Lara
      12 mars 2016 a 16 h 26 min

      compte sur nous, on profite…

Un petit commentaire et je suis au paradis!