C’était septembre

En septembre, il s’est passé plein de trucs importants et aussi plein de trucs pas importants mais qui font le sel de la vie.

#panari. Ce mois ci, il s’est passé un truc formidable dans la vie de Wendoï. Elle a eu un panari. Elle a regardé des dessins animés avec le pied dans une bassine. Elle a eu des pansements « émornes ». Et sa mère un peu flippée à ses pieds. Quand elle en reparle avec des trémolos dans la voix, à cause de sa prononciation approximative, vous pourriez croire qu’elle évoque ses vacances aux Canaries.

#ninjago. Chupenn a collé des posters ninja Go dans sa chambre. Dont un en A0. Vous visualisez le dégât non instagramable? Et pourtant, peu d’opposition maternelle :
On est sorti de la phase spiderman. Je répète, on est sorti de la phase spiderman. 4 ans d’hégémonie. Sur 6 et demi, ça fait beaucoup. Ça vaut bien de sacrifier un mur. Toute façon le papier peint est moche.

# Scott.Tu te casses la tête pour trouver un super prénom à ton gamin et, le 5 septembre 2017, il sort du premier cours d’anglais de CE1 en exigeant qu’on l’appelle désormais Scott.
Moi, Scott, ça m’évoque juste des masques de ski qui font ressembler à une mouche.

#regard. 28 septembre 2017, 10h. Je me souviendrai toujours de cet échange de regards très intense avec Perluette. D’un seul coup, ses yeux se sont emplis de larmes, comme sous l’effet d’une très forte émotion. Émotion contenue, ça n’a pas coulé. Ça n’a duré qu’un instant. C’était très intense. C’était très déroutant et très beau.

#brune. « Oh non! Elle est toute marron ». Suivi de pleurs. Si les yeux de Perluette sont toujours bleus, ses cheveux ont foncés. Wendoï est catastrophée.

#petite. En septembre on m’a demandé 250 fois si Perluette serait pas un peu« petite-pour-son-age »? La palme pour une sage-femme de la maternité où l’on est retourné pour un examen bénin. Dans l’ascenseur : « Alors, c’est le retour à la maison? ». Nan, elle a 2 mois.
Bientôt, on va passer aux vêtements 3 mois. A 3 mois donc. Notre médecin trouve ça très bien, de respecter les étiquettes.

#trucinavouable. Par deux fois ce mois ci, j’ai pesé la poubelle hebdomadaire de couches. L’allaitement, il paraît que ça exige du lâcher-prise (bonjour l’injonction paradoxale). Mais je suis au lâcher-prise ce ce que le moelleux au chocolat est au plat diététique. Et cet allaitement est tellement miraculeusement simple que je veux comprendre. 1ère pesée: 4,5 kg. 2ème pesée: 7kg. L’appétit de Perluette aurait-il quasi doublé dans le mois de septembre? (Ma névrose ne va pas jusqu’à compter le nombre de couches ni à déduire le poids des couches propres).

#éloquence #bonbon. 18h00, sur le chemin de la maison, Wendoï se pend pour Marisol Touraine:
– « Tu sais maman, Il faut pas manger trop de bonbons.
– Oui-oui, ma chérie, les bonbons c’est pas bon à la santé.
– Mais un seul bonbon ça va, hein maman? »
J’acquiece sans sentir le piège. A la fin de cette conversation et à l’insu de mon plein gré, j’avais promis un bonbon. Tant l’éloquence à 3 ans, ça vaut bien un carambar, non?

#éloquence #bonbon (épisode 2). « Oui, c’était tellement bien, que ça faisait comme un bonbon dans ma bouche ». Réponse de Chupenn à la sempiternelle question « c’était bien l’école aujourd’hui? ». J’ai pas compris si c’était de l’ironie ou pas. Mais j’ai bien compris que je le faisais ch… avec mes questions. L’avoir dit si poliment, méritait sûrement un carambar aussi. Mais Chupenn aime pas trop des bonbons. 

#suedois. En septembre on a acheté 5m de canapé. Pour remplacer le machin défoncé datant des 70’s et qui me suit depuis mon 1er appart. C’est tout nous, ça. On tarde à faire, mais quand on se décide, on fait pas dans la demi-mesure.


Je vous souhaite un merveilleux mois d’octobre.

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • 0

    Overall Score

  • Vote des lecteurs0 Votes

Vous aimerez peut-être