Février : enfants 3. Ressenti 12.

Prémonitoire. Le 1er février était un jour enfant malade. Roseole.40°c. Enfant n°3.
Le 28 février était un jour sous antibios. Radio poumons face. Normale, la radio. Enfant n°3 également.
Entretemps c’était mieux.

Point Bescherelle. On dit « Deux cheval » ! parce que « chevaux » c’est quand il y en a beaucoup. 2, c’est pas beaucoup. Le point bescherelle du mois vous est offert par Wendoï.

Record. Sapin défait le 23 février. Je vous avoue que sur la fin, ca m’a paru long, cette histoire de sapin (qui mesure 2,10m) dans mon salon. Pacs-que-c’est-Lui n’était pas « mûr » avant. Je sais pas comment cet homme va vieillir.

Mûrir. D’ailleurs, on dit pas vieillir, on dit mûrir.
Mais maman, vous êtes pas des fruits?!
Chupenn, perplexe.

Running blague : no bib. Un samedi matin je suis sortie de mon lit à 9h30 (la vie de maman c’est pourtant pas compliqué, bordel) (à condition de ne pas vous parler de la nuit qui a précédé) pour trouver ma fille au bib! Ça a duré 2 jours. Et puis plus rien. Que sein de maman. Pour tout février.

(En revanche, elle est trop forte en petits pots)

Raté. On a raté tous les anniversaires de février. Chupenn est atterré par notre niveau.

Montagnes russes. Partir au ski avec 3 enfants dont un bébé, c’est partager d’excellents moments (par exemple quand c’est mon tour de dévaler les pentes sous un soleil bleu glacé) et des galères sans nom (le genre à te faire décréter la sieste générale malgré le même soleil) (je vous laisse méditer sur le concept de sieste générale dans un 35m2) (il faut être très optimiste ou très désespéré). Mais j’adore la montagne, voir un sapin enneigé me met en joie. Bref dans « vacances au ski », il n’y a pas vraiment « vacances » et pas beaucoup de ski, mais ça vaut grave le coup.

Bande son du mois : Head shoulders knees and toes, knees and toes. Anglais-CE1. Achevez-moi. Je peux même vous pourrir la journée avec la suite. Eyes and ears and noooooze and month, Head shoulders knees and toes, knees and toes. Achevez moi, please.

Delichoc. En février j’ai bu de la tisane et mangé des delichoc avec ma copine de collège. Comme à l’époque, sauf que là, il y avait nos 6 gosses et nos maris-au-même-prénom. Et même que c’était comme si on s’était quittées la veille.

Pire semaine. 5 jours de nuits sans sommeil. Faire marrer les collègues avec ma tête de déterrée. Oublier systématiquement une syllabe aux mots de plus de 10 lettres.

Texto. 28 février 22h. Recevoir la démission de la femme de ménage par texto.

Mars, et ça repart (pardon).


Rendez-vous sur Hellocoton !
  • 0

    Overall Score

  • Vote des lecteurs0 Votes

Vous aimerez peut-être